Leye demande du renfort: "On est beaucoup plus faible que la saison passée"

Mbaye Leye a rappelé la nécessité d’amener des renforts à une équipe pas assez vicieuse.

Frédéric Bleus (avec K.S.)
Leye demande du renfort: "On est beaucoup plus faible que la saison passée"
©BELGA

C’est un sujet qui reviendra forcément jusqu’à la fin du mois. Et il est probable qu’il reviendra avec insistance à mesure que la fin du mercato approchera.

Parmi les explications apportées par Mbaye Leye à la suite de la défaite du Standard contre l'Antwerp (2-5), il y eut ceci : "À un moment, il faut être agressifs, ne plus être gentils. La première action, avec Seck, elle sort notre joueur (Klauss), et le défenseur le sait. Nous, on sait qu'on est faible à ce niveau."

Cela aurait pu être une simple remarque, à propos d'un groupe qui doit être plus vicieux, mais c'était aussi le rappel de certains besoins, à une période qui n'est pas anodine. De l'expérience en plus ne serait pas pour déplaire. "On sait, en interne, ce dont on a besoin, et on y travaille avec Bruno (Venanzi, le président), Alexandre (Grosjean, le directeur général) et Benjamin (Nicaise, le directeur sportif). On sait où ça pèche, qu'on a perdu deux bons joueurs, avec Zinho (Vanheusden) et Mickey (Balikwisha). Par rapport à ça, on est beaucoup plus faible que la saison passée ; il ne faut pas l'oublier."

Cette explication, pour Mbaye Leye, est une manière de dire qu'il fait ce qu'il peut, avec ce qu'il a, sans renier les bienfaits de la jeunesse en place. L'entraîneur ne manque jamais de préciser qu'il est conscient des circonstances dans lesquelles il doit travailler, en raison des limites financières du club liégeois. Mais il a tout de même profité de la défaite de ce dimanche, pour glisser : "Le début de saison permet toujours de voir là où on doit s'améliorer."

Quelques minutes avant la rencontre, au micro d'Eleven Sports, Alexandre Grosjean avait fait le point sur le mercato liégeois, pour rappeler la nécessité de vendre, afin d'acheter. "On doit arrêter avec les dépenses exagérées du passé", a-t-il glissé, se disant "apaisé" au sujet de la situation financière du club, alors que les chiffres ne sont pas brillants.

Dans un contexte délicat, avec la volonté de Bruno Venanzi de trouver un investisseur à ses côtés, il faudra viser juste pour renforcer le noyau, et alors que des joueurs comme Carcela, Lestienne ou Dussenne ne sont plus dans les plans, le club espérant les vendre d'ici à la fin du mois. "L'approche du coach est défendue par la direction", a encore précisé Alexandre Grosjean.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be