Mbaye Leye est satisfait du visage du Standard : "Ils ont montré du caractère"

Mbaye Leye a apprécié la réaction de son groupe, en attendant les renforts.

Bleus Frédéric
Mbaye Leye est satisfait du visage du Standard : "Ils ont montré du caractère"
©BELGA

Mbaye Leye avait des motifs de satisfaction, après le succès liégeois, notamment au niveau de la réaction d'un groupe corrigé une semaine avant par l'Antwerp (2-5). "On avait été trop tendre dans les duels, mais aujourd'hui (ce dimanche), on a été plus solide."

Le but pour l'entraîneur est de trouver la régularité avec ce jeune groupe, qui a beaucoup reculé, et plus subi, en deuxième période. "On sait qu'on a des jeunes joueurs qui tombent parfois dans certains travers, mais ils ont aussi montré du caractère, pour tenir le résultat."

L’entraîneur n’a pas manqué de remercier Arnaud Bodart, au passage, pour son penalty arrêté, et ce deuxième succès de suite acquis à l’extérieur, ce qui n’est pas courant pour les Rouches. La dernière fois qu’ils ont enchaîné deux succès à l’extérieur, c’était il y a un an, avec un enchaînement Waasland-Beveren (1-2) puis Beerschot (0-3).

L'animation du jeu a pu laisser à désirer, par moments, mais Leye a aussi retenu que son équipe a marqué "quand on était moins bon", ce qui est toujours utile à prendre quand l'occasion se présente…

Au sujet de l'animation du jeu, Mbaye Leye a noté : "Mon groupe va peut-être être élargi la semaine prochaine (NdlR : les arrivées de Peeters et Rafia sont attendues dans les prochains jours, voir par ailleurs), et on aura avec Daouda (Peeters) un joueur capable d'aller à la bagarre."

Cela devrait soulager les joueurs appelés à "faire" le jeu, pour être encore plus performants mais aussi maintenir le niveau pour enchaîner.

Bodart : "Je savais où il allait tiré"

"C’est notre héros."

En une phrase, Samuel Bastien a résumé le sentiment du vestiaire liégeois envers Arnaud Bodart, qui a arrêté le penalty de Raphael Holzhauser à la 71e minute de jeu. Un arrêt important qu’on pourrait qualifier de prémédité puisque le gardien liégeois avait bien analysé les antécédents de l’Autrichien, qui avait tiré ses 5 derniers penaltys du même côté.

"Oui, je le savais", souriait le portier liégeois au micro d'Eleven. "On regarde toujours ce genre de statistiques avant les matchs mais ça reste du 50/50, au final. Il faut aussi une part de chance et elle nous a bien aidés."

Avec 5 penaltys arrêtés sur 14, Bodart s'impose petit à petit comme un spécialiste dans le domaine. "Il ne faut pas le dire trop fort, se marre-t-il. L'important ce dimanche, ce sont surtout les trois points. On a souffert mais on a gagné."

Et le portier liégeois n’y est pas étranger.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be