Les médians offensifs du Standard doivent patienter

Les médians offensifs jouent peu, à l’exception d’Amallah. L’utilisation de deux attaquants et la sécurité en sont des raisons.

Bleus Frédéric
Les médians offensifs du Standard doivent patienter
©BELGA
C’est un équilibre difficile à trouver, et Mbaye Leye passe ses semaines à consolider ce qu’il a déjà construit, pour rassurer sa jeune équipe. Avec une défense à quatre ou à trois (ou à cinq, c’est selon), et un milieu plus fourni et besogneux, le Standard...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité