Bodart après le nul au Cercle: "Quand on retrouvera cette confiance…"

Le gardien liégeois a regretté le point perdu, mais veut croire que cela ira mieux.

Maxime Jacques
Bodart après le nul au Cercle: "Quand on retrouvera cette confiance…"
©Belga

Arnaud Bodart était logiquement déçu après la contre-performance face au Cercle. Interview.

Arnaud, quel est votre sentiment après ce nouveau partage ?

On a bien commencé, on met un super goal, cela faisait longtemps que ce n’était plus arrivé. Mais après on a reculé fort bas, on a subi contre une équipe qui était pourtant en manque de confiance. On doit travailler là-dessus. On doit y aller pas à pas, pour s’en sortir. Quand on retrouvera cette confiance, on pourra créer plus d’occasions, pour avoir plus de confiance. Contrairement à la semaine dernière, on a gardé le bloc, et c’est le point positif de ce nul.

L’équipe a-t-elle peur ?

De la peur, peut-être pas, mais il y a ce manque de confiance, qui doit donner un boost normalement. On n’encaisse pas sur une phase de jeu, mais à la suite d’une phase arrêtée. Mais on a commencé à réfléchir plus, et ce n’est jamais bon, ça reste dans les têtes. On a reculé, et on doit trouver des solutions pour imposer notre jeu. On avait une cassure entre les attaquants et le reste du bloc contre Louvain, c’était moins le cas ce samedi. Mais d’un autre côté, on a perdu pas mal de ballons, on a balancé des longs ballons. Un point, il faut s’en contenter, mais je suis persuadé qu’après une victoire, ce sera reparti. Si on avait mené à Sclessin, ce match, on l’aurait gagné, je pense. Il y a du mieux, on va continuer à aller de l’avant.

Que s’est-il passé avec votre maillot ?

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. La fédération a validé les couleurs, puis cela a été refusé. J’ai mis un t-shirt d’entraînement qui a été rapidement floqué. Disons que c’est une belle anecdote belge.

Mardi, en coupe, la pression sera-t-elle plus grande ?

Mouscron est aussi en grande difficulté, il faudra aller chercher la victoire, peu importe le scénario. Les deux équipes sont sous pression mais c’est une autre compétition. À nous d’aller là-bas pour faire le job, mais je n’ai pas de crainte particulière.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be