Luka Elsner et les Rouches en plein doute: "50 % de notre équipe n’a pas été à la hauteur"

Luka Elsner a admis que son équipe a été trop moyenne, surtout en deuxième période.

Bleus Frédéric
Luka Elsner et les Rouches en plein doute: "50 % de notre équipe n’a pas été à la hauteur"
©BELGA

Luka Elsner n'a pas cherché à se cacher derrière de fausses excuses : "On n'a pas produit ce qu'on espérait en deuxième période", a commenté l'entraîneur liégeois. S'il a apprécié la première période, pour le niveau affiché, il a regretté le but concédé, "qui vient d'une frappe géniale", et que Nkounkou a oublié de suivre, aussi.

Le but a surtout replongé les Rouches en plein doute, et la deuxième période a donc laissé à désirer. "On est convalescent", soufflait Elsner, qui voulait toutefois garder en tête la bonne mentalité de ses joueurs. "J'ai vu de l'envie, des courses, du combat et quelques cartes jaunes qui vont avec. De ce point de vue, je ne peux pas reprocher l'investissement."

Mais le niveau de jeu n'est pas assez bon. "C'est assez faible" admet l'entraîneur. "On n'a pas sorti les ballons avec assez de qualité, on a joué directement sur notre attaquant en raison du pressing adverse, mais on n'était pas assez présent sur les deuxièmes ballons." Elsner glissait encore, "On avance petit pas par petit pas."

Face au recul et aux doutes éventuels de ses joueurs, Luka Elsner a voulu dresser un constat plus nuancé. "C'est dangereux de toujours faire ce constat, car je ne veux pas installer le doute chez mes joueurs, et je ne pense d'ailleurs pas qu'on puisse parler de doute après ce match. Ce n'est pas sur cet élément que s'est fait la différence, par rapport au match contre Louvain (2-2). Le chantier foot me paraît plus grand que le chantier psychologique."

Ce travail passera par des corrections à apporter à l'entraînement. "Tout n'est pas rose, et notre bilan est largement mauvais", assume Elsner, qui veut s'appuyer sur les quelques bonnes combinaisons venues des flancs, notamment. "Tout ne sera pas réglé d'un coup, comme on rallume un interrupteur", glisse encore le technicien franco-slovène qui a fini par dire que "50 % de notre équipe n'a pas été à la hauteur". Il était interrogé sur la prestation de Hamza Rafia, au départ.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be