La fin du Club Med au Standard, épisode 2 : joueurs et staff privés de leur confort

La direction a mis en place plusieurs mesures pour le staff et les joueurs, jugés trop peu concernés.

M.J.
La fin du Club Med au Standard, épisode 2 : joueurs et staff privés de leur confort
©BELGA

La défaite à Ostende, sans révolte, a laissé des traces au Standard. Mardi, Bruno Venanzi s’est adressé aux joueurs et au staff pour leur expliquer qu’une série de mesures allaient être prises jusqu’à nouvel ordre pour limiter le confort des Rouches, qu’il estime trop peu concernés. Ainsi, les joueurs et le staff n’ont plus accès au bloc pro de l’Académie, composé des vestiaires les plus modernes, d’une salle de restaurant et de chambres pour se reposer entre les entraînements. Désormais, c’est vestiaire sommaire, lunch pack et retour à la maison entre les séances. Une mise au vert (dans les installations du bloc pro, cette fois) aura, par ailleurs, lieu avant chaque rencontre jusqu’à nouvel ordre.

Cet épisode en rappelle un autre. En 2014, alors que le Standard, 8e en championnat, venait d'être sorti en Coupe de Belgique par Lokeren et qu'il occupait la dernière place de son groupe en Europa League, Bruno Venanzi et Axel Lawarée (conseilleur sportif à l'époque) avaient annoncé lors d'une conférence de presse que "le Club Med, c'est fini". Une série de mesures similaires avaient déjà été prises.

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be