Standard - Cercle: les Rouches contestent la décision d'évocation

Le Standard ne compte pas lâcher l'affaire.

Rédaction
Standard - Cercle: les Rouches contestent la décision d'évocation
©BELGA

C'est une affaire qui date et qui commence à traîner. En février, le club liégeois contestait une décision du VAR, à la suite d'un but de Sissako, jugé erronément hors-jeu contre les Brugeois. Le Standard espérait gagner les trois points, le but ayant été marqué dans les dernières secondes du temps additionnel. Ou, à tout le moins, de rejouer le match. Le comité disciplinaire a jugé la plainte recevable mais non fondée, de sorte que le résultat était validé (1-1).

Suite à cette décision, le Standard avait choisi d'aller en évocation afin de se faire entendre. Dans un communiqué, le club a donné le verdict de cette évocation. Tout en expliquant la position des Liégeois.

"Notre club a demandé à la Commission d’Évocation d’invalider la décision du Comité disciplinaire sur deux points:

1) Le refus par le Comité disciplinaire de constater une mauvaise application des lois du jeu alors que le Referee Department a publiquement reconnu que la mauvaise partie du corps a été choisie pour juger du hors-jeu.

2) Le constat fait par le Comité disciplinaire que toute erreur (même de quelques millimètres) portant sur un hors-jeu serait automatiquement « claire et manifeste » alors que le règlement ne le prévoit pas, que du contraire", expliquent les Rouches.

Mais le jugement n'a pas donné satisfaction au Standard. "Sur le premier point, la Commission d'Évocation nous indique pour seule réponse qu'une erreur portant sur un hors-jeu ne peut invalider un match, ce qui n'est absolument pas ce que le Standard invoquait. La Commission n'a simplement pas répondu au moyen soulevé concernant la décision du Comité Disciplinaire. Sur le second point, la Commission d'Evocation semble reconnaître qu'une erreur portant sur hors-jeu n'est pas automatiquement « claire et manifeste », mais elle estime que ce caractère manifeste relève de la seule appréciation de l'arbitre et est sans recours. Il n'appartient pas à cette commission d'émettre un tel avis, celle-ci devait se contenter de constater que le Comité disciplinaire avait enfreint le règlement dans sa décision et renvoyer l'affaire devant l'instance compétente."

Après avoir choisi d'aller en évocation, les dirigeants liégeois ont choisi d'interpeller le management de l'URBSFA. Tout en "utilisant les moyens de recours qui sont à disposition." En d'autres termes, cette histoire est loin d'être terminée.

Tous les scores de la Jupiler Pro League en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be