Ronny Deila comprend que la route sera encore longue au Standard: "Je peux sentir que la saison passée a été difficile"

Ronny Deila commence à constater les dégâts causés par ces derniers mois.

Ronny Deila comprend que la route sera encore longue au Standard: "Je peux sentir que la saison passée a été difficile"
©BELGA

La défaite du Standard face au RWDM (1-2), samedi en début d’après-midi, sur la pelouse du centre d’entraînement des Rouches n’a pas beaucoup plus à Ronny Deila. Ses joueurs ont été intéressants 10 minutes. C’est tout. Après les buts d’Ephestion (37e) et Botella (40e), qui ont répondu à l’ouverture du score d’Emond (22e, sur un assist d’Avenatti), le nouveau coach liégeois s’est presque montré très peu expressif sur le banc de touche. Après la rencontre, le Norvégien a expliqué le fond de sa pensée. Et son discours a déjà changé.

"On a vu une équipe du Standard fatiguée, qui a pressé l'adversaire deux fois… puis plus rien", expliquait-il. "On a joué mercredi, on a fait deux grosses séances jeudi et on n'avait pas les jambes. On a perdu trop simplement le ballon. Mais c'est l'un des enseignements à tirer de l'an passé : quand les choses vont mal, chacun ne doit pas faire ce qu'il veut. Dans ces moments, je peux sentir que la saison passée a été compliquée pour beaucoup. Mais on doit rester ensemble, sinon on s'expose aux mêmes problèmes. J'ai, par contre, beaucoup apprécié la dernière demi-heure des jeunes. Ils sont le prototype de la manière dont on veut jouer et ont beaucoup de talent. Ils n'ont pas donné d'espace et ont joué en équipe. Ils m'ont impressionné."

C'est le point positif. Pour le reste, on doit être honnête : il n'y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent. "On a encaissé deux buts sur contre-attaque et défensivement, on manque de fondations. On a encore pas mal d'étapes à franchir. Je suis là depuis deux semaines et demie et on a beaucoup de choses à améliorer, c'est clair. L'équipe manque de coordination, de complémentarité, d'équilibre. On doit voir des progrès tous les jours pour être meilleurs. Mais les joueurs doivent digérer les nouveautés, physiquement et mentalement. On doit rester positifs. Les internationaux sont de retour et ils participeront aux prochains matchs amicaux. L'objectif est de pouvoir aligner l'équipe la plus forte possible face à Gand le 22 juillet."

Et c’est déjà dans moins de trois semaines.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be