La saga Jackson Muleka arrive doucement à son terme: il va rester à Istanbul!

L’attaquant, qui passait sa visite médicale mercredi, va s’engager à Besiktas. Le Standard récupère la somme attendue.

Bleus Frédéric
La saga Jackson Muleka arrive doucement à son terme: il va rester à Istanbul!
©BELGA

La saga Jackson Muleka arrive doucement à son terme, sauf revirement de dernière minute. L’attaquant international congolais, en Turquie ce mercredi pour passer sa visite médicale, doit s’engager avec le Besiktas Istanbul, où il va donc rester un peu plus longtemps. Un contrat de cinq ans l’attend, et le Standard obtient, dans la transaction, ce qu’il voulait, à savoir près de deux millions et quelques bonus potentiels.

Prêté à Kasimpasa, dans la région d’Istanbul, pour finir la saison passée, Muleka bénéficiait de l’intérêt du Besiktas depuis plusieurs semaines, mais l’offre turque avait été jugée insuffisante dans un premier temps.

En route pour Burnley, où tout était réglé en principe, l’attaquant a vu l’opération capoter, notamment pour une raison administrative - souci de permis de travail - mais pas seulement. Ce changement a ravivé l’intérêt du côté de la Turquie.

Kasimpasa et Besiktas étaient à nouveau sur les rangs, et c’est donc le Besiktas qui a remporté la mise, la rivalité entre les deux clubs ayant fait monter les enchères, manifestement. La volonté de Muleka, aussi, était de rejoindre le Besiktas, entraîné par Valérien Ismaël.

Avec une offre estimée à un peu moins de quatre millions (dont la moitié est restituée au Tout-Puissant Mazembe), le Standard a jugé l’opération intéressante, et a pu avancer sur un dossier qu’il ne voulait pas voir durer. Pour rappel, Muleka avait refusé de se présenter au stage du Standard, aux Pays-Bas.

L’opération est d’autant plus intéressante pour le club liégeois que des bonus ont été insérés, selon le nombre de matchs joués, de buts marqués et une éventuelle participation en Coupe d’Europe. Par ailleurs, un pourcentage à la revente a été inséré dans la transaction - il est question de 10 %.

Après Bastien et Sylvestre, c’est le troisième départ enregistré, alors que Sissako et Cafaro, rentrés en Belgique depuis mardi soir et invités à s’entraîner avec les U23, devront aussi se trouver une porte de sortie. Il reste désormais à actionner les leviers pour des arrivées.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be