Standard-Cercle en chiffres: Amallah omniprésent au contraire d'Emond

Retour en statistiques sur la première victoire de la saison des Liégeois. L'axe a été principalement privilégié par le Standard.

Standard-Cercle en chiffres: Amallah omniprésent au contraire d'Emond
©BELGA

100 % de duels gagnés

Dans un match engagé, le Standard a été intraitable dans les duels, particulièrement dans les duels. Noë Dussenne, Nicolas Raskin et Gojko Cimirot incarnent cette réalité à la perfection. Les trois Rouches ont remporté 100 % de leurs duels défensifs.

Laursen et Dragus au même endroit

Le flanc gauche du Standard est encore en rodage. Laursen et Dragus ont joué leur deuxième rencontre ensemble ce dimanche et ils ont encore besoin d’automatisme. La preuve : leur positionnement moyen sur l’ensemble de la rencontré était le même. L’un était positionné trop haut, l’autre trop bas.

Trois passes réussies sur quatre

Le Standard ne s’est pas seulement montré meilleur dans l’impact, il a aussi été plus précis que le Cercle sur l’ensemble de la rencontre. Les Liégeois, qui ont eu 60 % de possession de balle, ont réussi 76 % de leurs passes contre 63 % aux Brugeois. La différence s’est faite là aussi.

Un nouveau récital d’Amallah

En plus d’avoir marqué les deux buts liégeois sur penalty, Selim Amallah a également été excellent dans le jeu. C’est lui qui a été le joueur le plus précis sur la pelouse (84 % de passes réussies). Si le Standard a majoritairement cherché l’axe (84 % d’actions axiales), c’est parce que son facteur X s’y trouvait.

Emond encore très discret

Comme à Genk, Renaud Emond n’a pas touché beaucoup de ballons. Il a réussi seulement 21 % d’actions et n’a pas touché de ballons dans la surface. Son pourcentage de duels gagnés (17%) témoigne également des difficultés qu’il a eu à s’imposer face aux défenseurs adverses.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be