Au Standard, c’est déjà l’état d’urgence

Un mauvais départ, des stats peu encourageantes, un vestiaire à remobiliser. Le Standard doit penser à ne pas se faire peur.

Frédéric Bleus et Maxime Jacques
Au Standard, c’est déjà l’état d’urgence
©BELGA
Si Renaud Emond n’avait pas transformé son penalty, en deux temps, pour réduire la marque contre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité