Arnaud Bodart: "On n’allait pas passer du noir au blanc si rapidement"

Déçu, Arnaud Bodart estime que la défaite face à Seraing fait partie des étapes par lesquelles le Standard doit passer.

Maxime Jacques
Arnaud Bodart: "On n’allait pas passer du noir au blanc si rapidement"
©PHOTONEWS

La défense du Standard n'avait encaissé qu'un but lors de ses quatre derniers matchs. Mais ce vendredi, elle en a pris le double. Au grand dam d'Arnaud Bodart. "C'est râlant de donner deux cadeaux", ne cachait pas le portier rouche. "Je cherche à comprendre les raisons de ce non-match. On a eu un jour sans. Nous étions trop mous, on a manqué des passes simples. Ce n'était pas notre jeu. Seraing a bien défendu et nous a fait mal en contre."

Ce match a confirmé la difficulté des Rouches à faire la différence face à un bloc bas. "On doit apprendre à faire mieux dans ce genre de contexte. Cela nous a déjà fait défaut par le passé. À la mi-temps, le coach a tenté de nous réveiller et de remettre les choses en place tactiquement. Mais on n'est parvenu à rien."

Conséquence : une défaite qui casse la bonne dynamique rouche. "On était dans une bonne série et c'est embêtant de perdre de cette manière. On doit savoir gagner en étant moins bien. On reste une équipe qui peut gagner et perdre contre tout le monde. Mais on doit apprendre de ce match. il ne faut pas oublier d'où on vient. On a vécu une saison compliquée et on ne peut pas passer du noir au blanc directement. Il y a des étapes intermédiaires et ce genre de rencontre en fait partie."

Pour se remettre la tête à l'endroit, une victoire à Charleroi serait idéale. "Le public a déjà lancé le match par ses chants. On connaît son importance. C'est un bon match pour repartir de l'avant", termine Bodart.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be