Adrien Trebel espère que les Rouches pourront faire oublier cette première défaite en Clasico depuis 2012 à Sclessin.

Depuis son arrivée à Sclessin en 2014, Adrien Trebel n’avait jamais perdu un seul Clasico. C’est désormais chose faite. "C’est toujours ch... de perdre un Clasico surtout à la maison face à des supporters qui ont fait le boulot. On doit d’ailleurs les remercier. On va se racheter. On sait que si tout se passe bien, il y aura encore trois Clasicos; à nous de tout faire pour progresser et essayer de les gagner", assurait le capitaine.

Ce dernier regrettait de ne pas pouvoir effacer cette défaite la semaine prochaine, trêve internationale oblige. "C’est vraiment dommage car on va rester quinze jours sans jouer mais cette défaite ne doit pas venir ternir tout ce qu’on a déjà réalisé ces dernières semaines. On a désormais deux semaines devant nous pour bien préparer le prochain rendez-vous."

Battus à l’Ajax en semaine, les Liégeois ont peut-être accusé le coup face aux Mauves. "La fatigue, dans un Clasico, vous l’oubliez", assure Adrien Trebel avant de toucher un mot sur l’état, à nouveau déplorable, du terrain. "C’était pareil pour les deux équipes. Ce n’était pas un grand Clasico, avec beaucoup de déchets dans les deux camps. Le terrain n’a pas aidé. On aurait aimé avoir une autre pelouse mais on fait avec."

Comparé aux dernières sorties, les Rouches n’ont pas eu énormément d’occasions, si ce n’est la frappe d’Edmilson en seconde période. "On a eu de bonnes phases de jeu mais c’était un match assez fermé qui s’est débloqué sur une phase arrêtée."

Belfodil et Raman se sont montrés assez discrets. "Anderlecht jouait assez bas; c’était donc dur pour eux de trouver les espaces. On a quand même réussi à trouver des