Les propos du milieu de terrain ont de quoi interpeller. "On a trop misé sur de longs ballons alors que ce n’est pas notre jeu. On aurait dû continuer à poser davantage. Je ne sais pas pourquoi nous avons choisi cette option. Peut-être que cela vient du coach qui l’a dit à certains joueurs."

Une réaction étonnante venant du milieu de terrain qui n’était visiblement pas au courant de la stratégie adoptée par les siens. Ahurissant à ce niveau-là.

Pour le reste, l’international marocain pestait sur le manque à la finition de son équipe qui s’est procuré de nombreuses occasions et qui réitère semaine après semaine les mêmes manquements. "On le répète avant chaque rencontre et on finit par faire les mêmes erreurs. C’est tout simplement une déception. On a pu enfoncer le clou mais on n’en a pas profité et derrière, ça paie cash."

Des défauts liés à la jeunesse de ses partenaires ? "On a une équipe jeune mais on ne va pas se cacher derrière ça, ce n’est pas une excuse. Nous produisons du bon football et l’équipe tourne bien mais nous ne sommes pas assez tueurs devant le but adverse. C’est le principal problème. Après, quand vous regardez le classement, tout peut changer en un seul match."

Au niveau personnel, l’ancien mouscronnois retrouve peu à peu ses sensations même si tout ne fut pas parfait. "Ça a été même si ce n’était pas top. Je reviens tout doucement et je ne suis pas stressé de rechuter."

Avec la réception d’Anderlecht en championnat et de Bruges à domicile, le matricule 16 aura besoin d’un Amallah en pleine forme pour retrouver de bons résultats.