Quelques jours après la défaite face à Anderlecht, le Standard faisait à nouveau la Une pour sa situation financière. Nos confrères de l’Écho rapportaient que Bruno Venanzi, actionnaire majoritaire, avait mandaté la société PwC, spécialisée dans les missions d’audit, pour s’occuper de la gestion des potentiels investisseurs prêts à intégrer le capital du club. Ce n’est plus un secret : le président rouche souhaite ouvrir le capital du club afin de ne plus avoir à supporter, seul, tout son poids financier. Dans le même temps, si la recherche s’avérait infructueuse, l’homme fort de Sclessin a toujours assuré qu’il serait prêt à procéder à une augmentation de capital. Ces derniers jours, les dates du 17 et du 24 septembre ont été avancées comme décisives dans ce dossier. Il n’en est en fait rien. C’est au niveau de l’Immobilière Standard de Liège que cela a bougé ce vendredi, jour au cours duquel devait être entérinée une nouvelle augmentation de capital. Selon nos informations, ce dernier a été revu à la hausse à hauteur de plus de 3M, portant ainsi son total à un peu plus de 11M €.

Cette augmentation coïncide avec l’entrée dans la danse d’un nouvel actionnaire bien connu dans le milieu du ballon rond liégeois : l’ancien Rouche, Edmilson Junior. À 27 ans, le joueur d’Al-Duhail a donc rejoint d’autres joueurs liégeois comme Axel Witsel ou encore Nacer Chadli.

Dans les actionnaires, on retrouve également une belle brochette d’entrepreneurs liégeois à succès comme Jean-Louis Rampen (qui a récemment intégré le CA du club), Didier Allaer, Joseph Martial, Patrick George, Jean Crahay, Philippe Gillain, Marc Foidart, Bruno Vanderschueren (l’associé de Bruno Venanzi chez Lampiris).

On le voit : le projet mené par Bruno Venanzi suscite pas mal d’engouement et il avance dans le bon sens. Si un recours non suspensif contre l’implantation d’un magasin Aldi est encore d’actualité, les premiers travaux devraient débuter dans les prochains mois pour s’échelonner sur trois à quatre ans.

Enfin, il nous revient également que les négociations vont bon train concernant l’augmentation de capital du club menée sous la houlette du consultant PwC et qu’une fumée blanche est attendue au-dessus de Sclessin dans les prochaines semaines. De quoi ramener de la sérénité au sein du Matricule 16.