On savait le Standard désireux de dégraisser son noyau cet hiver. "Si on ne joue plus sur les trois tableaux, on réduira peut-être le noyau", avait notamment prévenu Alexandre Grosjean, le directeur général liégeois, au début du mois de décembre, avant l’élimination européenne du Standard. Il aura finalement fallu attendre ce jeudi 28 janvier pour voir les premiers départs actés, lors d’une journée qui a été mouvementée pour le duo Nicaise-Grosjean.

La première solution trouvée concerne Felipe Avenatti. L’attaquant uruguayen de 27 ans, qui s’entraînait avec les U21 de Stéphane Guidi depuis qu’il a été mis à l’écart pour cause de prestations décevantes, part en prêt à l’Antwerp, un concurrent direct au top 4 pour les Rouches.

Le Great Old, qui possède une option d’achat avoisinant les 2 millions d’euros, prendra en charge une partie du salaire du joueur. Conséquence directe : il ne pourra pas jouer face au Standard le 14 février prochain avec ses nouvelles couleurs.

Recruté pour plus de 3,75 millions d’euros durant l’été 2019, l’attaquant, qui n’a jamais réédité les mêmes performances qu’à Courtrai, n’est pas le seul transfert désiré par Michel Preud’homme à quitter le Standard cet hiver.

En manque de temps de jeu et décevant depuis son arrivée en provenance de Waasland-Beveren pour plus de 2 millions d’euros, Aleksandar Boljevic se dirige vers Eupen. L’ailier monténégrin de 25 ans a déjà passé sa visite médicale avec le club germanophone. Il s’agit, là aussi, d’un prêt avec option d’achat (un peu plus de 1 M€) et une partie du salaire prise en charge par les Pandas.

Den Haag intéressé par Oulare

Si l’opération dégraissage s’est offert un sacré coup d’accélérateur ce jeudi, elle n’est peut-être pas terminée. Obbi Oulare, lui aussi renvoyé dans le noyau U21 au début de l’année, bénéficie de l’intérêt des Néerlandais d’ADO Den Haag. Il subsiste tout de même des doutes sur la capacité financière du club 17e du championnat néerlandais pour finaliser le deal. Mais pour Oulare, le temps commence à presser…