Le médian ne manque ni de rythme, ni de mental, pour pouvoir rejouer et remplacer Steven Defour

Aujourd'hui dans votre DH, deux posters gratuits : Messi et le FC Barcelone !

LIÈGE S'il est suspendu en compétition belge pour huit matches, Axel Witsel peut jouer en Coupe d'Europe. Dans la tribune samedi contre Malines, son retour dans le onze de base ne fait pas de doute contre Arsenal, surtout depuis la blessure de Steven Defour. Pour la première fois depuis l'affaire Wasilewski, le Soulier d'Or va donc reprendre la compétition.

La question du manque de rythme ne se pose pas encore : sa dernière rencontre date du 30 août même s'il avait joué moins d'une demi-heure. Elle se posera en revanche plus tard dans la compétition.

Mais à la veille du premier match de Ligue des Champions, seulement deux semaines (et quelles semaines...) après les événements, Axel Witsel est-il psychologiquement prêt à revenir sur le terrain ? Le joueur ne souhaitant pas s'exprimer, c'est à ses équipiers que nous avons posé la question.

"Je pense qu'il est prêt" , estime Sinan Bolat. "C'est même le contexte idéal pour replonger dans le bain. Je le trouve calme. Il a beaucoup travaillé et est avide de prouver que c'est un vrai et bon joueur de football afin de faire oublier l'image qu'on a essayé de véhiculer de lui ces derniers temps. Il est très motivé et je pense qu'il a retrouvé une bonne partie de sa confiance. L'excitation provoquée par ce match permet aussi de se focaliser uniquement là-dessus et d'ou-blier plus facilement le reste."

Milan Jovanovic, lui, est moins catégorique.

"Il a été affecté par ce qui s'est passé contre Anderlecht et par les suites de cet incident. Maintenant, il doit faire le vide dans sa tête, essayer d'oublier, si c'est possible, la situation. Ce ne sera pas facile pour lui. On doit tous l'aider. Ce n'est pas une question de rythme, mais cela se joue dans la tête. Personnellement, je ne vois pas de différence à l'entraînement. Il doit rester le même car c'est ce qui l'a amené où il est" , conclut le Serbe, qui jouera à nouveau sur le flanc gauche.

Reste à savoir qui accompagnera Axel Witsel dans l'axe puisqu'il a un profil plus offensif que Steven Defour. Dans ce contexte, la présence de Benjamin Nicaise semble plus appropriée que celle de Mehdi Carcela. Les deux joueurs ont montré samedi que le coach pouvait compter sur eux.



© La Dernière Heure 2009