Courtisé par Anderlecht et surtout Swansea qui avait formulé une offre concrète pour lui, Michy Batshuayi a finalement signé un nouveau bail en bord de Meuse jusqu’en 2018. L’attaquant explique les raisons qui l’ont poussé à rester à Sclessin.

Michy, quel est votre sentiment après cette prolongation ?  

"Je suis heureux et soulagé que tout cela soit derrière moi. Désormais, je vais pouvoir me concentrer sur le sportif." Votre famille semblait divisée quant à votre avenir... "Oui. Mon père préférait que je parte tandis que ma mère voulait que je reste. De mon côté, j’ai toujours voulu rester au Standard."  

La Premier League , c’était tentant tout de même ?

"C’est un championnat qui fait rêver, mais je ne pense pas que j’étais prêt pour y évoluer. Pour tout vous dire, je veux suivre l’exemple d’Axel Witsel."  

C’est-à-dire ?  

"Axel, à mon âge, était déjà très courtisé. Il a préféré la raison et est resté au Standard au meilleur des moments puisqu’il a gagné deux titres consécutivement et une Coupe de Belgique. Swansea, cela fait envie, mais c’est au Standard que j’ai grandi et c’est ici que je veux continuer à m’épanouir."  

Cette revalorisation de contrat ne vous met-elle pas de la pression ?

"Je ne dirais pas ça. Îl est clair qu’en prolongeant les contrats de plusieurs cadres, le président a posé un acte fort. Désormais, nous avons un rôle de leader à jouer. Il faudra porter l’équipe vers la victoire."  

Certains supporters ont eu peur de vous voir quitter le club.  

"Je le sais. Au Business Meeting , ils étaient plusieurs à venir me parler et me faire part de leurs inquiétudes. Ils m’ont touché. Je n’oublierai pas leurs paroles."  

Que vous inspire l’arrivée d’Igor De Camargo ?  

"C’est un bon joueur qui bénéficie d’une grande expérience. Il va d’ailleurs nous en faire profiter."  

C’est aussi de la concurrence en plus pour vous.  

"Ce n’est pas un problème. La concurrence, cela m’aide à avancer, elle me rend plus fort. Je serai encore plus concentré."  

Vous allez entamer votre 3e saison en rouche. Serait-ce la plus importante ?  

"Assurément oui. Cette saison va me permettre de voir jusqu’où je peux aller."  

Au bout de cette saison, il y aura peut-être la Coupe du Monde…

"Comme tout le monde, je rêve d’aller au Brésil avec les Diables. Chaque Belge a l’équipe nationale dans un coin de sa tête."