Franck Berrier est conscient que son niveau a baissé, même s’il se sent mieux


LIEGE Une fois de plus jeudi en Europa League, le pied droit de Franck Berrier s’est révélé décisif sur les deux corners qui amènent les 2 et 3-0. Cependant, avant ces deux assists, le Français a eu du mal à trouver ses coéquipiers. Ce mal dure depuis maintenant une semaine.

“C’est vrai que depuis un petit temps, il y a plus de déchets dans mon jeu qu’avant. Ce n’est pas dû à mon retour de blessure car, paradoxalement, je me sens mieux physiquement qu’auparavant. Je sais tenir 90 minutes et je tente de travailler davantage sur le plan défensif. C’est donc, je l’accorde, assez contradictoire de se sentir mieux et de compter plus de déchets dans mon jeu.”

Depuis son retour dans le onze de base, on a peut-être trop tendance à croire que l’étincelle va toujours venir de son pied droit. Or, Franck Berrier ne ressent pas de poids spécial sur ses épaules.

“Il y a onze joueurs sur le terrain qui ont un rôle bien précis. Le mien est d’adresser des bons ballons. J’essaie donc juste de bien m’acquitter de ma tâche. Ce n’est pas un seul joueur qui va faire la différence. Je l’ai déjà dit, cette saison, nous sommes bien 20 à pouvoir décider de l’issue d’une rencontre.”

Jeudi, le renouveau du Standard a coïncidé avec le replacement du Vénézuélien Seijas aux côtés de Franck Berrier.

“On tente des choses aux entraînements. Cela n’a pas été un problème pour moi d’évoluer à côté de Luis. Il a réalisé un très bon match. On a dit il y a un mois que tout le monde était important dans l’équipe et Luis le prouve aujourd’hui.”

L’arrivée de Seijas dans l’axe apportera donc un peu plus de concurrence à Franck Berrier.

“Je n’aime pas employer ce mot. S’il y a une concurrence, elle est totalement saine. Il règne une bonne ambiance entre nous et c’est uniquement le meilleur qui sera aligné par le coach.”

S’il est moins en forme que lors de son retour, Franck Berrier n’en est pas moins décisif, en témoignent ses deux assists de jeudi. En Coupe d’Europe, Berrier est impliqué dans 5 des 8 buts liégeois.

“C’est pour ça que le Standard m’a fait venir. Je dois être le plus possible décisif, même quand je suis moins bien.”

© La Dernière Heure 2011