"Dans un tel match, l'adversaire peut frapper à chaque instant"

Dès demain chez votre libraire, le guide "DH" de la Ligue des Champions 2009-10 à 2,5 euros

LIÈGE À l'exception de Ricardo Rocha (Benfica), Mohamed Sarr (Galatasaray) et Igor De Camargo (Genk), les Liégeois vont tous découvrir les poules de la Ligue des Champions demain. Sinan Bolat n'est pas le moins impatient d'entre eux.

"C'est un moment important dans une carrière. Nous n'étions sans doute pas à 100 % au mois d'août, mais chacun s'approche désormais de son meilleur niveau. Nous sentons que notre niveau s'élève et le large succès contre Malines accentuera notre confiance ", estime le gardien du Standard. "Maintenant, Arsenal se situe à un tout autre niveau et ce sera loin d'être évident."

Le deuxième gardien de l'équipe nationale turque, qui espère toujours accrocher les barrages pour le Mondial dans le groupe de la Belgique, a regardé une partie de Manchester City - Arsenal samedi (4-2).

"C'est techniquement très costaud. Face à une telle équipe, n'importe quelle seconde du match peut s'avérer cruciale si nous manquons de concentration, mais Arsenal pourrait également laisser des espaces dont nous devrons profiter. Je me méfie particulièrement de van Persie, un terrible joueur, mais aussi des infiltrations et des passes de Fabregas. Les Gunners essaient d'imprimer un rythme élevé à chaque rencontre."

S'il regrette l'absence de Steven Defour, tout en signalant que "nous avons de la qualité sur le banc pour compenser cette perte" , il croit en la capacité du Standard à forger un résultat. "Cette équipe a prouvé contre Liverpool et Everton qu'elle pouvait faire face à des joueurs du niveau de ceux qui se présenteront à nous ce mercredi soir. Je suis persuadé qu'il est possible de faire un résultat et de sortir de cette poule."



© La Dernière Heure 2009