Bölöni : "Le Standard peut se surpasser"

Standard

David De Myttenaere

Publié le - Mis à jour le

Bölöni :  "Le Standard peut se surpasser"
© Photonews

Standard - Arsenal

"Je respecte Arsenal. Que mes joueurs me laissent cela à moi", dit le coach


De Camargo : "Jouer cette C1 pour Steven"


Sondages express


Dalmat opérationnel pour Arsenal


Live dès 20h30 sur DH.be!


LIÈGE Ce 16 septembre 2009 fera date dans l'histoire du Standard. Pour la première fois, les Liégeois vont prendre part à la Ligue des Champions, la plus prestigieuse et la plus lucrative des compétitions européennes. Pour leurs débuts, les Rouches ont hérité d'une superbe affiche : c'est Arsenal, un habitué de la C1 , qui se produira à Sclessin.

"On attend ce moment depuis longtemps. On a travaillé pour l'obtenir. On est fier d'y être, mais cela nous donne beaucoup de responsabilités. On aimerait être à la hauteur" , dit Laszlo Bölöni.

En tant que joueur, le coach du Standard a déjà remporté la compétition, du temps où elle s'appelait la Coupe des Clubs Champions, avec le Steaua Bucarest en 1985-86. Mais il va la découvrir en tant qu'entraîneur. C'est en grande partie pour cela qu'il a accepté de prolonger à Sclessin en juin dernier.

"Il m'est trop souvent arrivé de jalouser mes collègues lorsque je les voyais, les mardi et mercredi, à la télévision" , explique le coach.

Cette fois, Laszlo Bölöni prendra lui-même place sur le banc frappé du logo de la Ligue des Champions. À quelques mètres seulement d'un monument de sa corporation : Arsène Wenger.

"C'est un grand homme de sport et un grand homme tout court. J'ai eu la chance de le rencontrer et de discuter avec lui à plusieurs reprises. Je suis très fier que nos chemins se croisent ici et à Londres."

Plus que le duel des coaches, c'est la confrontation entre jou-eurs qui retiendra l'attention. "Tout le monde connaît Arsenal. Cette équipe pratique le football le plus spectaculaire en Angleterre. À l'échelon européen, on peut la comparer à Barcelone."

Les propos de Laszlo Bölöni témoignent d'un grand respect pour Arsenal.

"Oui. Mais je demande à mes joueurs de me laisser cela à moi. Je leur dis aussi qu'en étant à 100 % mentalement et sportivement, ce sera un peu juste. Il faudra se surpasser. Je sais que mes joueurs en sont capables. On a plusieurs matches référence."

Le Standard devra retrouver son niveau européen de la saison dernière pour espérer rivaliser avec les Gunners .

"Liverpool ? C'était une fierté sans beaucoup de satisfaction vu qu'on a été éliminé. Le plus important, ce sera le comportement de mes joueurs. Je me fous de qui va réussir un dribble, je veux un collectif. Celui qui n'assimile pas cela risque de devenir ridicule."







© La Dernière Heure 2009

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info