Standard

Six mois après, Sébastien Pocognoli est de retour. Tracassé par une blessure à la hanche et opéré en décembre, le latéral gauche du Standard (31 ans), a retrouvé le chemin des terrains, ce mercredi, avec les U21 liégeois sur la pelouse de Seraing (D1 amateurs), en amical. Une bonne nouvelle pour le Standard.

Si la rencontre fut compliquée pour les jeunes Rouches, balayés 4-0 par une équipe de Seraing bien en jambes, Pocognoli, lui, venait surtout chercher des sensations sur la pelouse du Pairay. Logiquement en manque de rythme, Poco, brassard autour du bras, s'est tout de même distingué par quelques tacles rageurs, l'une ou l'autre passe en profondeur dangereuse, des centres et des appels incisifs vers l'avant. Mais aussi par un penalty loupé (sur le gardien), peu avant l'heure de jeu.

S'il a beaucoup parlé pour guider ses jeunes équipiers, l'expérimenté défenseur n'a pu empêcher les Sérésiens de se balader avant la pause, inscrivant quatre buts des oeuvres de Sanogo (par deux fois), Stevance et Cascio.

Pocognoli devra sans doute encore effectuer l'une ou l'autre pige avec les U21 avant de faire partie des plans de Michel Preud'homme, qui était présent en compagnie d'une partie de son staff au Pairay, et qui a sélectionné le joueur lors des trois derniers matches, sans toutefois qu'il ne prenne place sur le banc. "Mais c'est un des capitaines de l'équipe et je voulais l'avoir près de nous", avait justifié MPH, insistant sur le rôle important de Poco au sein du vestiaire liégeois.