C'est le Standard qui met le Club Bruges dans cet état-là !

Standard

Michel Dubois

Publié le

C'est le Standard qui met  le Club Bruges dans cet état-là !
© Photonews

Anderlecht mérite-t-il d'être Champion d'Automne?


Sondage: Donnez-nous votre avis!


BRUXELLES Le Standard demeure l'unique vrai rival - et dauphin - d'Anderlecht. Les quatre points d'écart qui séparent le champion en titre parfois brillant du Sporting bruxellois efficace l'autorisent toujours à croire à la confirmation de son sacre. Les amateurs de suspense seront ravis, car Bruges a craqué et Genk n'est décidément pas de taille à se mêler à la lutte au sommet. Jacky Mathijsen a supprimé ses brèves vacances de Noël pour demeurer au chevet d'un Club abasourdi par la semaine la plus calamiteuse qu'il a dû vivre depuis le départ de Trond Sollied, en mai 2005. Officiellement, avant une analyse approfondie, son club souhaite toujours sa présence.

Le retour au tout premier plan d'Anderlecht, marqué du sceau d'une régularité exempte de panache, frappe moins les esprits, en cette fin d'année civile tumultueuse, que l'implosion subite, spectaculaire, de ce Club Bruges qui s'est sans doute cru, longtemps, plus performant qu'il ne l'est vraiment. Comme Ceulemans, Ferrera ou Janevski, Jacky Mathijssen va-t-il échouer dans son entreprise de relancer un club dont, depuis trois saisons et demie, les résultats ne répondent plus aux espérances ? L'histoire retiendra que le Standard s'érige, ces dernières années, en son véritable bourreau. La saison dernière, c'est après s'être incliné 1-2 devant lui que Bruges avait, dans une période de turbulences, encaissé cinq défaites en sept matches. Après l'humiliation que lui a infligée le champion il y a peu, il en est à trois échecs - dont deux cuisants - en trois rencontres.

Par rapport à l'an dernier, Anderlecht a progressé de 11 points, le GB a régressé de 18 unités. Le Standard en a perdu 3 et Bruges 9.

Si les joueurs sont en vacances, le football belge n'hibernera pas. Le paysage de la D1 va évoluer, par la... faute du mercato, sorte de repêchage pour les ratés de l'été. Quelques beaux noms vont changer d'équipe : De Sutter, Custovic, Goor, Smolders pour ne citer qu'eux. Bailly et Stijnen pourraient émigrer. Combien de Standardmen s'en iront-ils ? Ce sera le feuilleton du début de 2009.



© La Dernière Heure 2008

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info