Alors que le Standard accueille Courtrai en leader après ses cinq victoires consécutives en autant de journées de championnat, tous les regards sont tournés vers… la fin du mercato.

Et, à Liège, vers Mehdi Carcela en particulier. Hier, un accord a été trouvé entre Anzhi Makhachkala et le Standard pour un transfert définitif avec un montant non révélé. Restait alors à convaincre l’ex-Standardman de revenir dans le club de ses premiers exploits plutôt que d’aller s’engager en Serie A.

Pour cela, Roland Duchâtelet a décidé de mettre une nouvelle fois la main au portefeuille. Le président rouche fait un très gros effort pour s’offrir le virevoltant médian, mais il n’y a pas que la question du salaire à régler et les négociations, en bonne voie, se poursuivront ce samedi.

Le médian , gros coup du mercato avec une plus-value tant pour le Standard que pour le championnat, devrait être le dernier transfert entrant des Rouches au terme d’une campagne estivale très mouvementée. Sauf départ d’un joueur important, évidemment.

Paul-José Mpoku par exemple, vu que le spécialiste des coups francs suscite pas mal de convoitises en Belgique (le Club Bruges notamment) et à l’étranger (en Allemagne et en Grèce surtout). Mais ce n’est pas parce que Mehdi Carcela arrive que Paul-José Mpoku peut partir. Et encore moins être bradé. Les clubs qui le voudront devront mettre le prix réclamé par le Standard, qui ne ferme cependant pas la porte à un départ.

Les autres départs possibles concernent des joueurs excédentaires. Le Standard cherche toujours une solution pour Astrit Ajdarevic. Dudu Biton et Reza ne seront pas retenus en cas d’offre. Pierre-Yves Ngawa, lui, pourrait être prêté. Ujpest, encore, constitue une option, avec un retour possible en janvier.

On verra ce que les derniers jours et les dernières heures du mercato réserveront aux supporters rouches, jusqu’ici assez contents du mercato réalisé par la direction avec les prolongations de contrat et les bonnes opportunités saisies (De Camargo, Stam, Ozturk, etc.).