Ce soir, les Diables auront l’occasion de mettre plus qu’un pied au Brésil s’ils s’imposent en Écosse. Un duel entre Écossais et Belges que suivra attentivement Mehdi Carcela.

Le dernier renfort des Rouches, de retour au bercail après deux ans passés à Anzhi, défend les couleurs du Maroc, mais n’en reste pas moins belge au fond de lui. Après avoir porté la vareuse de la Belgique en catégories d’âge, Mehdi Carcela avait été appelé en A par Georges Leekens, mais n’avait jamais disputé le moindre match officiel.

En 2011, après quelques remous, Mehdi Carcela optait, définitivement, pour le Maroc.

Alors que les Diables sont encensés et en passe de se qualifier, le médian liégeois ne regrette pas son choix.

“Des regrets ? Si j’en ai, ils sont très bien cachés. Non, je ne regrette absolument rien et j’assume toujours ce que je fais.” 

Cependant, le virevoltant ailier reconnaît qu’il aimerait évoluer au sien de cette équipe belge. “On ne peut pas nier que les Diables font envie. L’équipe nationale belge est extrêmement talentueuse. Cela doit être agréable d’y jouer. Après tout, je suis belge aussi et je suis fier de ce que les Diables font. J’espère qu’ils iront au Brésil.” 

Tandis que plusieurs de ses nouveaux coéquipiers ont rejoint leur équipe nationale et que les non-internationaux bénéficiaient de deux jours de repos mercredi et hier, Mehdi Carcela, lui, était sur la brèche mercredi avec le préparateur physique, Carlos Rodriguez.

S’il a disputé son dernier match le 17 août, Carcela ne s’est pas entraîné la semaine dernière. Extrêmement motivé, le médian a tout donné dans les bois du Sart-Tilman afin de rattraper son retard.