Jankovic leur avait donné une chance à Geel; ils ne l’ont pas saisie.

Au sein d’un noyau pléthorique comme celui du Standard, il est de bon ton de saisir sa chance lorsque l’occasion se présente.

C’est malheureusement ce que plusieurs joueurs n’ont pas fait à Geel, où les 11 titulaires, excepté Gillet, ont été mauvais, perdant énormément de crédit.

Réginal Goreux: Titulaire indiscutable sous Ferrera, Goreux a vu Fai passer devant lui avec l’arrivée de Jankovic. Fai laissé au repos, le Haïtien se devait de se montrer sous son meilleur jour. Mais le Serbe aura été conforté dans son choix de titulariser Fai qui, au même titre que Laifis, Trebel ou encore Belfodil, aura marqué des points sans jouer.

Corentin Fiore : C’est l’énigme de ce début de saison. Après avoir réalisé une grande saison, Fiore est confronté au changement d’entraîneur avec les ajustements tactiques que cela implique. Dans le système de Jankovic, Andrade a la préséance car plus offensif que Fiore. Dans l’axe, la voie est bouchée avec Scholz, Laifis, Soares et Kosanovic. Titularisé à gauche, le latéral est loin d’avoir convaincu. Dans sa situation, c’était pourtant l’occasion rêvée de marquer des points.

Beni Badibanga: Écarté sous Ferrera, Badibanga a reçu, comme à Lokeren, une nouvelle chance. Mais comme trop souvent depuis son apparition en pro, il s’est regardé jouer. Avec Edmilson, Dossevi, Dompé, Legear ou encore Mbenza et Raman, ce sera très délicat pour lui de se refaire une place au soleil.

Renaud Emond: Même si sa situation ne doit pas lui apporter la dose nécessaire de sérénité, Renaud Emond n’a strictement rien montré à Geel, de quoi ne pas vraiment donner l’envie à Jankovic de refaire appel à lui.


Sans Coupe de Belgique, un écrémage devient une nécessité

"Avoir un noyau conséquent quand on joue sur trois tableaux, ce n’est pas un désavantage."

Depuis mercredi et la déconvenue à Geel, la déclaration d’Aleksandar Jankovic a perdu de son sens.

Aujourd’hui, 33 joueurs pour cinq matches d’Europa League (et plus si affinités) et le championnat, c’est évidemment beaucoup trop. Le coach serbe fera donc encore plus de déçus à chaque sélection et certains joueurs vont bien devoir se résoudre à plier bagages.

Les premiers seront évidemment les membres du noyau C comme Rochinha ou encore Mbombo. Bien qu’il s’entraîne avec le groupe, Yattara ne fera plus de vieux os à Sclessin tout comme Arslanagic qui redescendra à la 6e place dans la hiérarchie lorsque Kosanovic reviendra. Dans le même ordre d’idée, Samy Mmaee pourrait aussi partir prendre du temps de jeu ailleurs. Son frère, qui tarde à se faire une place dans le groupe, mais en qui la direction croit, pourrait également être tenté par un départ, tout comme Badibanga, transparent à Geel.