S’il joue cet après-midi à Ostende, Laurent Ciman passera le cap des 100 matches de championnat avec le Standard. Le défenseur compte bien fêter cela (ainsi que son nouveau contrat de quatre ans) par une 7e victoire en autant de journées.

"Il ne faut pas prendre ce match à la légère", prévient Laurent Ciman. "Ce n’est plus le même Ostende. À la fin du mercato, ils ont attiré Canesin, Lukaku, Wilmet, Berrier… Et avec la mini-trêve, ils ont eu le temps de s’acclimater. Méfiance, donc. Il faudra faire preuve de concentration et de sérieux dès le coup d’envoi."

Pendant le match, le Diable Rouge sera donc opposé à son pote Franck Berrier.

"C’est effectivement un ami; on est resté en contact depuis son départ du Standard. J’ai été surpris par son choix de rejoindre à Ostende. Cela paraît bizarre par rapport à ses qualités. Mais bon, il voulait partir, suite à sa bonne saison, suite à sa relation avec le club et il a certainement dû se retrouver dans l’offre d’Ostende…"

Lors du dernier match , contre Courtrai, Laurent Ciman avait soutenu un autre ami : Jean-François Gillet. Il avait d’ailleurs écopé d’un avertissement pour avoir passé son maillot au-dessus de sa tête après son but.

"C’est le règlement. Soit. Je tenais à montrer mon soutien à… mon chien. C’est le surnom que je lui ai donné : chien de la casse… Depuis, tout le monde nous appelle comme cela chez les Diables. Je le soutiens car, par rapport à ce qu’il m’a dit, je suis certain qu’il n’est pas impliqué et que sa suspension est donc injuste. Maintenant, il va devant le TAS. J’espère qu’il sera blanchi, ou au moins que sa suspension sera fortement réduite. Qu’il puisse rejouer et, qui sait ?, qu’on puisse un jour jouer dans le même club."

Et qui sait, partir ensemble à la Coupe du Monde 2014.

"Il faut d’abord assurer la qualification. Le point qui nous manque sera le plus difficile à prendre ! Je suis très honoré de faire partie du groupe. Quand on voit les noms des défenseurs centraux, c’est normal que je ne sois pas le premier ou le deuxième choix. Au backs, Alderweireld et Gillet ont aussi très bien presté. J’espère que j’aurai ma chance comme eux. Je serais déçu de ne pas être repris pour le Mondial car j’ai toujours fait partie du groupe et c’est ma dernière chance d’y aller. Mais je n’y pense pas plus que cela. Il reste du temps et beaucoup de choses peuvent encore se passer d’ici là."