Une prestation individuelle délicate à l’instar de la majorité de ses équipiers. "C’est dur d’expliquer ce qu’il s’est passé. On doit trouver la solution. C’est peut-être un problème de concentration d’encaisser deux buts de cette manière en si peu de temps." Une attention qu’il faudra régler dès le prochain match ultra-important face à Anderlecht, une autre équipe malade. "Il reste six matchs et tout est possible. Nous ne sommes pas loin et on va tout donner pour figurer dans les playoffs 1. Il faut vraiment éviter de répéter nos erreurs."

Le Bosnien a également invoqué l’état du terrain, il est vrai en très mauvais état, pour expliquer la contre-performance liégeoise. "C’est très difficile de jouer sur une telle surface." Ça n’a pas empêché ses partenaires de se provoquer de nombreuses occasions qu’ils n’ont pas réussies à transformer.