On le sait, le Standard est à la recherche d’un nouveau gardien n°1, qu’Eiji Kawashima reste ou qu’il parte (il y a de l’intérêt en Italie et en Angleterre). Plusieurs pistes sont étudiées par la direction liégeoise. Après Thuram (Troyes), Tyton (PSV) et Kuciak (Legia Varsovie), un autre dossier gardien a évolué hier : sur le coup de 18h15, Cristian Balgradean (Dinamo Bucarest) est arrivé en Belgique. D’après la presse roumaine, le gardien de 25 ans (1,87m, 83 kg) n’a plus qu’à passer ses tests médicaux avant de s’engager avec le Standard.

"Je ne peux pas faire trop de commentaire car je ne sais pas si je vais signer. Ai-je déjà un accord ? Y a-t-il un accord entre les clubs ? Désolé, mais je ne peux rien dire. Si ce n’est que ce n’est pas parce que je suis ici qu’il faut en déduire que c’est réglé. Ce n’est pas fait", nous a confié Cristian Balgradean dans le hall des arrivées de Brussels Airport.

Ce mardi , le joueur débutera des examens médicaux et négociera avec la direction. Mais il ne faut pas s’attendre à une officialisation aujourd’hui. Peut-être demain... ou jamais. Car du côté du Standard, on calme sérieusement le jeu, allant même jusqu’à laisser entendre que la probabilité de voir le gardien roumain signer un contrat est très faible !

Étonnant dans la mesure où le joueur, qui est tout de même international, a fait le déplacement en Belgique. D’autant que le Dinamo Bucarest, où il lui restait un an de contrat, a annoncé hier qu’il y a déjà un accord entre les clubs (qui n’inclut pas le retour de George Tucudean, venu du Dinamo en janvier dernier et qui doit se trouver un nouveau club).

"Balgradean voulait aller au Standard, il a insisté pour faire ce transfert. Je le comprends", a déclaré Ionut Negoita, l’actionnaire principal du Dinamo. "J’ai essayé de le convaincre de rester, mais il n’y avait rien à faire."

Le coach du Dinamo, Gheorghe Multescu, est très déçu du départ de son gardien.

"J’avais prévu de débuter la saison avec Balgradean comme n°1. C’est une très grosse perte pour nous… Cela ne m’arrange pas qu’il parte, mais nous trouverons une solution."

Si, toutefois , le transfert devait capoter, comme le laisse entendre le Standard, il ne faudrait pas s’étonner de voir d’autres dossiers déjà évoqués revenir sur la table. Celui de Thuram, par exemple, qui était lui aussi attendu en Belgique pour essayer de démêler un problème d’agents.