Grâce à son 25 sur 27 en playoffs 1, le Standard a complètement effacé son parcours décevant lors de la phase classique

49 sur 90 lors de la phase classique ? Effacé ! Avec un bilan exceptionnel de 25 sur 27 dans les playoffs 1, le Standard a complètement effacé son parcours décevant de la première partie du championnat.

Un championnat qui, n’en déplaise à certains, durera 40 journées, et non 30. Pour être champion, le Standard devra gagner à Genk. Si c’est le cas, difficile de dire que le titre ne serait pas mérité, avec un bilan de 28 sur 30 dans la phase décisive, contre les meilleures équipes du championnat.

“Serais-je déçu si, si près du titre, on n’était pas champion ? Tu rigoles ?” commente Dominique D’Onofrio. “Tu sais d’où on vient ? Si on m’avait dit après la victoire contre le GB, synonyme de participation aux playoffs 1, que nous jouerions le titre lors du dernier match, je ne l’aurais pas cru. Avec la 3e place, l’objectif était atteint et la saison réussie. Le reste, c’est du bonus.”

La deuxième place, au détriment d’Anderlecht qui plus est, est déjà un sacré plus. Le titre, ce serait la cerise sur le gâteau.

“On va essayer de gagner à Genk. Un partage ne suffit pas. De toute façon, on a toujours joué pour gagner. Dans cette phase de confrontations directes, tous les matches sont des tournants. On a déjà joué beaucoup de finales. Et on a été l’équipe la plus spectaculaire. Le groupe a grandi à tous les niveaux. Encore ce samedi contre Anderlecht, il n’y a pas eu photo : mentalité, physique, animation, occasions… C’est une victoire amplement méritée.”

Invaincu en playoffs, le Standard est désormais à deux victoires d’un doublé historique.

“On a encore deux finales. Mais je rappelle qu’on n’a jamais été candidat au doublé, contrairement à Anderlecht. Si Ariël Jacobs parle des absents, je n’ai pas besoin de vous rappeler ce que nous avons nous-mêmes dû surmonter. Mais le travail a fini par porter ses fruits. L’ovation du public ? Il a fallu quatorze ans. Mais cela ne m’a pas ému. Je suis fier du travail accompli et je suis content pour le club : supporters, direction, joueurs, staff sportif et médical…”



© La Dernière Heure 2011