Dominique D’Onofrio veut des compétiteurs

Carcela : “Je rêve d’un but à la Maradona”

D'Onofrio : “Je préfère que les supporters se focalisent sur moi”

LIÈGE Nanti d’un piètre 5 sur 12 après la défaite de vendredi à Saint-Trond, les Standardmen ont débuté la semaine par un débriefing.

“Après chaque match, une discussion constructive s’impose” , explique Dominique D’Onofrio. “Encore plus ici après une défaite et un mauvais match de notre part même si, au vu des occasions, on aurait pu marquer deux buts. Je dis toujours aux joueurs le positif et le négatif. Ici, il y avait plus de négatif. C’est mieux de se dire les choses en face pour provoquer une réaction.”

C’est là que le bât blesse. “Ce qui m’inquiète un peu, c’est le manque de réaction. J’aimerais une grosse réaction, comme du temps de Dragutinovic, d’Onyewu, de Conceição, etc. Là, je provoquais la réaction et je l’obtenais. On baissait le volet et on se concentrait sur le match suivant. Ici, c’est différent. Le groupe est plus jeune. Cette méthode peut les perturber au lieu de les libérer… Je trouve que ce groupe manque encore de personnalité mais il est capable de surmonter les doutes. Contre Saint-Trond, l’état d’esprit a fait défaut. La priorité, c’est de retrouver des compétiteurs.”

La saison passée, la Coupe d’Europe a souvent servi d’excuse pour justifier ce manque de motivation en championnat. Mais cette saison, il n’y a pas de Coupe d’Europe.

Et ce manque d’envie après seulement quatre journées de la compétition prioritaire est plutôt incompréhensible.

“Il suffit parfois de peu de chose pour tomber dans un engrenage négatif. On ne concrétise pas nos occasions, on encaisse trop facilement, le doute s’installe, certains essaient de compenser et sortent de leur rôle, l’équipe se retrouve déséquilibrée… Quand on n’est pas en place, on joue faux.”

Le problème, c’est aussi que les joueurs clés ne sont pas à niveau pour le moment. À l’image de Steven Defour et d’Axel Witsel.

“Ils ont vécu des moments difficiles la saison passée et veulent vraiment bien faire. Je ne pense pas qu’ils sont perturbés par le mercato toujours en cours. Mais ils ne peuvent pas à eux seuls faire tourner l’équipe. Tous les joueurs doivent être à niveau pour sortir une bonne prestation. On reconstruit une équipe avec des jeunes qui nécessitent un temps d’adaptation.”



© La Dernière Heure 2010