Le Standard veut encore deux attaquants: Yattara, Guillaume et... Ezekiel sont ciblés.

Après Anthony Knockaert, le Standard a frappé un grand coup sur le marché belge en s’octroyant les services d’Ivan Santini pour les quatre prochaines saisons. Alors qu’il avait habitué ses fans à recruter tardivement, Roland Duchâtelet s’active très tôt pour offrir à Slavo Muslin l’effectif le plus compétitif possible pour le début du championnat.

C’est dans cette optique que les négociations ont débuté avec Lyon concernant Mohamed Yattara. L’objectif de la direction liégeoise est bien de recruter non pas un, mais deux attaquants supplémentaires. Le buteur de 21 ans est ciblé au même titre que Baptiste Guillaume, qui présente l’avantage d’être belge et jeune (19 ans). Le but est véritablement d’étoffer la ligne d’attaque et de ne pas se retrouver en pénurie d’attaquants en cours de saison comme cela a pu être le cas par le passé.

Si Roland Duchâtelet parvenait à attirer Yattara après Santini, il frapperait un très grand coup. Par la même occasion, il lancerait un message très clair à ses détracteurs et concurrents. Ambitieux, le président du Standard semble avoir retenu les leçons du passé.

Comme le précisait Axel Lawarée lors de la présentation de Santini, le président des Rouches n’a pas abandonné l’idée de conserver Imoh Ezekiel. Il s’affaire en ce moment à trouver la solution dans un dossier on ne peut plus épineux. Et en cas d’issue positive, cela ne mettrait pas un frein à l’arrivée d’un autre attaquant.

Alors que la reprise est fixée à ce dimanche matin, Geoffrey Mujangi Bia n’a toujours pas entamé de négociation avec un autre club. Son départ éventuel pourrait être comblé par la direction liégeoise (par l’arrivée de Christian Brüls, qui est suivi depuis plusieurs mois ?). Le mercato entrant du Standard pourrait donc se limiter à l’achat de deux nouveaux attaquants et d’un ailier en cas de départ de Mujangi Bia.

Dans le sens des départs, Igor De Camargo (qui est attendu lundi à l’Académie) devrait rebondir à Ostende, où Marc Coucke en aurait fait une priorité : les deux parties se rencontreront mardi. Le Brésilien peut signer un contrat de deux ans, plus option.