Igor De Camargo, promu capitaine, a déjà goûté à la Ligue des Champions avec Genk en 2002


Live dès 20h30 sur DH.be!

LIÈGE La saison passée, c'est Steven Defour qui s'était présenté à chacune des conférences de presse d'avant-match européen. Out pour trois mois, le malheureux capitaine sera remplacé par Igor De Camargo pour toute la campagne de Ligue des Champions du Standard. À moins que...

"On espère tous qu'on arrivera à donner l'occasion à Steven de jouer la C1" , nuance Igor De Camargo, en faisant allusion à une qualification pour les huitièmes de finale. "Aujourd'hui, plus que jamais, nous avons tous une pensée pour lui. Il voulait tellement disputer cette compétition. Malheureusement, il y a eu cet accident. On va jouer pour lui."

Comme il l'avait souhaité, le match contre Malines a permis au Standard d'aborder la Ligue des Champions en confiance. Et vu la sortie précoce de Steven Defour, Benjamin Nicaise et Mehdi Carcela, tous deux en lice pour le remplacer aux côtés de Witsel, ont pris du rythme.

"Tout le monde est très motivé à l'idée de disputer un tel match" , souligne le Diable Rouge. "Arsenal, c'est un sommet. Pour le Standard mais aussi pour beaucoup d'équipes dans le monde..."

Pas question donc de faire l'impasse, même si l'attaquant belgo-brésilien ressent toujours une petite douleur suite au coup direct pris contre le KaVé .

Le rôle d'Igor De Camargo sera d'autant plus important qu'il fait partie des rares Standardmen à avoir déjà goûté à la Ligue des Champions... C'était avec Genk en 2002-03 avec, notamment, une défaite 6-0 au Real Madrid.

"Ce fut une brève apparition en tant que débutant" , nuance celui qui avait 19 ans à l'époque. "Mais il est vrai que je suis déjà passé par là. Je vais essayer de transmettre le peu d'expérience à mes coéquipiers - notamment en prônant le calme - tout en cherchant moi-même à prendre de l'expérience..."

Celui qui jouera en soutien de Dieumerci Mbokani est persuadé que le Standard peut encore créer la surprise, comme la saison passée. "On peut encore surprendre beaucoup de monde."



© La Dernière Heure 2009