Les négociations, hier à Liège, ont dégagé un accord entre les clubs et avec le joueur!

Sauf revirement improbable de situation, le transfert de Steven Defour au Lokomotiv Moscou sera officialisé dans les prochaines heures! Les négociations menées hier à Liège par une délégation russe, le joueur et la direction du Standard ont débouché sur un accord total... mais pas encore signé.

Les trois représentants du Lokomotiv ont débarqué à Sclessin en milieu de matinée. Ils ont rencontré Pierre François avant de se rendre début d’après-midi dans le centre de Liège pour négocier avec Steven Defour, son agent, Paul Stefani, et le père d’Irene, la femme du médian.

Dans une salle sombre, les pourparlers ont duré une heure. Lorsque le Diable Rouge de 23 ans est sorti, souriant, il a regagné sa voiture, laissée devant l’hôtel, et a rejoint ses coéquipiers à l’Académie... mais il n’a pas pris le car pour aller à Ciney, où le Standard jouait en amical . Paul Stefani a ensuite embarqué les représentants et a rallié Sclessin pour poursuivre les négociations entre les clubs. L’agent et le beau-père du joueur ont été les premiers à quitter de la table.

“Steven est intéressé par le projet. Il estime que le Lokomotiv est un grand club. Mais on veut d’abord aller visiter les installations” , explique Paul Stefani.

Lorsqu’ils ont quitté le stade, en compagnie de Roland Duchâtelet, les émissaires du club moscovite ont affirmé qu’il n’y avait pas d’accord. Dans la foulée, Pierre François s’est contenté de dire que “l’intérêt du Lokomotiv est suffisamment concret pour permettre de poursuivre les négociations” .

Mais, d’après nos informations, un terrain d’entente a été trouvé entre les clubs, à la demande de Steven Defour qui, lui aussi, est d’accord avec le salaire proposé par le Lokomotiv. Il devrait signer rapidement son contrat, peut-être aujourd’hui !

Le montant du transfert reste secret mais, s’il y a eu accord entre les clubs, il doit être conforme à la situation du marché.



© La Dernière Heure 2011