Arrivé à l'été 2019 en provenance de Viitorul pour la somme de 1.8 millions d'euros (20% sur une prochaine plus-value revenant à son ancien club) avec l'étiquette d'espoir, Denis Dragus se sera finalement cassé les dents en bord de Meuse.

Le Roumain n'a comptabilisé que 13 minutes de temps de jeu en un peu plus d'une saison passée à Sclessin. La saison dernière, il lui a souvent été reproché son caractère individualiste sur le terrain. Au niveau du comportement en dehors des pelouses, il n'y avait rien à reprocher à Dragus. Cette saison, le même reproche a été adressé au Roumain par Philippe Montanier qui a pourtant cru en lui.

Des discussions ont eu lieu entre le staff et le joueur afin que ce dernier se fonde davantage dans le collectif mais sans succès. La semaine dernière, il a été stipulé à Dragus et son agent que le Standard ne comptait plus sur lui cette saison et qu'il était donc préférable pour lui de quitter le navire. Rapidement, des touches ont été établies du côté de l'Italie.

Des clubs de Serie A et Serie B s'intéressant à lui. Comme nous le stipulions dans notre édition de mercredi dernier, Crotone (de retour en Serie A) tenait la corde à tel point que le deal devait être entériné cette semaine. Ce dimanche, Dragus se rapproche de plus en plus de Crotone à tel point qu'il aurait déjà dit au revoir à ses coéquipiers. Un prêt avec option d'achat serait bien sur le point d'être entériné. Si tout va bien, le prêt sera acté demain.