Dimanche soir, pas un seul instant, même à 0-0, les Rouches n’ont donné l’impression qu’ils pouvaient revenir à Sclessin avec quelque chose en poche. Le score de 3-1 est même flatteur pour les Liégeois, qui sont retombés dans leurs travers. "C’est un sentiment de m… que j’ai", assurait Aron Dönnum, l’un des rares Standardmen à tenter de faire bouger les choses.

"On a pris trop de temps pour comprendre qu’on pouvait faire quelque chose dans ce match. Il faut aussi reconnaître qu’on est tombés sur une belle équipe de Gand qui nous a punis."

Sur le plan personnel, Aron Dönnum aura au moins pu inscrire le second but de sa carrière au Standard. "Oui, mais à 3-0... C’était une belle passe de Nico (Raskin). Malheureusement, auparavant, on n’a pas été en mesure de concrétiser les occasions qu’on s’est créées."

Les troupes de Luka Elsner doivent maintenant se remobiliser en vue d’une semaine chargée avec le Beerschot jeudi et Charleroi dimanche. "C’est bien de pouvoir enchaîner, on n’a pas le temps de tergiverser sur cette défaite", poursuivait le Norvégien.

Luka Elsner l’a reconnu lui-même, la perte de Bokadi à la pause pour Klauss aura été prépondérante dans la défaite. "On était en infériorité, mais on comprenait la volonté de passer en 4-4-2 pour revenir dans le match", ponctuait Gojko Cimirot.