S’il avait déjà divisé les supporters liégeois lors de ses deux premières apparitions, l’Israélien n’aura pas rassuré face aux promus. Sur la pelouse du Kiel, le médian, positionné plus en avant dans le triangle axial de Philippe Montanier, était le Standardman le moins en vue. Shamir n’a jamais semblé être en mesure de trouver sa place sur le terrain et cela s’est ressenti dans les duels. 

En 77 minutes de temps de jeu, Shamir n’aura remporté que 5 duels sur 14, soit un bilan de 36 %, le plus faible des Liégeois dimanche dernier. Son jeu de passes n’aura guère été plus convaincant avec 12 passes sur 17 qui sont arrivées à destination, mais il s’agissait surtout de passes latérales. Shamir n’a, par exemple, pas tenté une seule passe longue, ni aucune dans la surface. Il y a donc fort à parier que, lorsqu’il reviendra de suspension, Selim Amallah retrouvera bien sa place derrière l’attaquant juste devant le duo Raskin-Cimirot, qui, lui, semble bel et bien avoir trouvé ses marques en l’absence de Samuel Bastien, qui en est encore quitte pour plusieurs semaines à l’infirmerie.