Standard Emilio Ferrera va devenir le nouveau T1 de Dudelange et il sera responsable de la politique sportive des clubs de Flavio Becca à savoir Kaiserslautern, Virton et Dudelange.

"Si on arrête notre collaboration avec Michel, est-ce que ça marquera la fin de ma carrière ? Je ne sais pas. Mes deux dernières expériences seraient alors Anderlecht en U21 et le Standard dans un rôle d’adjoint même si je n’aime pas utiliser ce mot. Je ne pense pas qu’on se bousculera au portillon pour m’engager. Redevenir T1 ? Cela dépendra du moment.” Les propos, tenus par Emilio Ferrera, datent du 29 mars dernier avant le début des PO1. A cette époque, le Bruxellois ne se doutait pas qu'il vivait, déjà, ses dernières semaines en qualité de T1 bis du Standard.

Dimanche dernier, le divorce a finalement été prononcé, Emilio Ferrera et le Standard se sont séparés. "Après avoir aidé Michel Preud'homme à restructurer et professionnaliser les méthodes de préparation et d’entraînement de notre noyau professionnel avec succès la saison dernière, Emilio Ferrera a demandé à pouvoir se consacrer exclusivement au développement de son propre centre de formation, situé à Alost et étroitement lié à l’Académie du Standard de Liège", assurait le club dans un communiqué. Mais c'est bien un autre projet, même s'il ne l'abandonne pas, que son Académie à Alost qu'Emilo Ferrera va entamer.

 Ce samedi, l'ancien T1 bis des Rouches sera nommé entraîneur principal des champions du Luxembourg, le F91 Dudelange. Contacté par le président, Flavio Becca, Ferrera, à l'instar de Preud'homme au Standard, aura plusieurs casquette puisqu'il lui a également été confié la gestion sportive du club mais également des deux autres formations détenues par Becca à savoir Virton et Kaiserslautern.

Les challenges ne manqueront donc pas pour l'ancien membre du staff liégeois qui aura à coeur de bâtir une grosse équipe à Dudelange afin d'être compétitif sur la scène européenne. Après avoir goûté aux poules de l'Europa League la saison dernière, le club, qui sera engagé dans les tours préliminaires de la Ligue des Champions, en redemande pour la saison à venir. Du côté de Virton, l'objectif suprême serait d'un jour rejoindre la D1A tandis que Kaiserlautern, actif en 3e bundesliga, veut rejoindre au plus vite l'échelon supérieur. Du travail en perspective pour Emilio Ferrera qui va donc vivre une nouvelle aventure à l'étranger après ses passages au Mexique, en Grèce et en Arabie Saoudite. Emilio Ferrera T1 de Dudelange et directeur sportif des clubs de Flavio Becca