Lors des deux dernières journées, le Standard de Liège a perdu des points dans les derniers instants du match... et ce n'est pas la première fois cette saison.

Les Rouches dans le top 6 en fin d'année civile, ça aurait été possible si l'on arrêtait les matches des hommes de Sa Pinto à la 89ème minute de jeu. La première fois qu'ils ont perdu des plumes dans les dernières secondes du match, c'était lors du déplacement à Saint-Trond (3ème journée de championnat). On est alors dans le temps additionnel quand Yohan Boli offre la victoire à ses couleurs d'une reprise de la tête.

Même cas de figure dans le Clasico pour le compte de la 9ème journée. Henry Onyekuru parvient, de la tête également, à tromper la vigilance de Guillermo Ochoa et ainsi offrir les trois points aux Mauves et Blanc. Lors des deux dernières journées (20 et 21), le Standard a encore perdu deux unités en fin de partie. Samedi passé contre Saint-Trond lorsque Roman Bezus marque sur un corner direct à la 90ème minute et ce mercredi quand Jérémy Perbet offre la victoire à Courtrai dans le temps additionnel (90+3').

Le Standard a donc dû laisser filer 4 points à cause des buts encaissés dans les derniers instants pour un seul marqué à ce même moment du match. C'était à domicile contre Lokeren (8ème journée) lorsque Mpoku a marqué le but victorieux a la 91ème.

Si les matchs du Standard s'arrêtaient à la 89ème minute de jeu, les Liégeois compteraient donc 2 points de plus tandis que Saint-Trond en totaliserait 4 de moins, contre 2 de moins pour Anderlecht et Courtrai.

Voici le classement virtuel si l'on écourtait les matches du Standard cette saison:

1. Bruges 53 points
2. Charleroi 42 points
3. Anderlecht 38 points
4. Antwerp 34 points
5. Gand 32 points
6. Standard 28 points
7. Mouscron 26 points
8. Saint-Trond 25 points
9. Lokeren 25 points
10. Courtrai 24 points

Sa Pinto et les siens seraient installés dans le top 6 avec 2 points d'avance sur le 7ème... au lieu de ça, ils pointent à la 9e place avec trois unités de retard sur les PO1.