La direction doit apporter des réponses aux questions de la Commission dans les dossiers du stade et des litiges avec Saint-Trond.

Alors que le championnat et les entraînements sont gelés, cela s’active en coulisses au niveau des licences de nos clubs de Pro League. Comme chaque année à pareille époque, les verdicts tombent.

Ces derniers jours, plusieurs clubs ont reçu des nouvelles positives de la part de la Commission des licences. C’est notamment le cas, à l’heure actuelle, de Malines, Genk, Saint-Trond, Charleroi ou encore le Cercle de Bruges et Gand.

Du côté d’Anderlecht et du Standard, des explications supplémentaires seront réclamées par la Commission des licences. Pour les Rouches, ces questions seront relatives à la vente du stade par la S.A. Standard de Liège à la S.A. immobilière du Standard de Liège créée par Bruno Venanzi dans laquelle Axel Witsel a décidé d’investir il y a peu.

La Commission des licences, qui avait déjà réclamé des documents supplémentaires la saison dernière quant à la rénovation du stade, s’interroge sur ce qu’il adviendra si la vente n’a pas lieu mais ce ne sera évidemment pas le cas.

Le Standard devra également répondre aux questions de la Commission des licences par rapport au litige qui oppose les Rouches à la direction de Saint-Trond dans le dossier d’Edmilson Junior mais également de Lucas Pirard. Pour rappel, lorsque le portier est passé du Standard à Saint-Trond, le club liégeois avait un droit de préemption ainsi que 50 % à la revente du joueur. Les dirigeants rouches ont donc réclamé 800 000 €.

En interne, on se dit tout de même confiant quant à l’accord de la licence aux Standardmen.