S’il n’a pas marqué, Imoh Ezekiel a pesé sur la défense des Buffalos hier après-midi. Le petit Nigérian a provoqué un penalty et a beaucoup couru, libérant des espaces. "Je suis satisfait de mon match mais le plus important, c’est l’équipe et la victoire", précisait le jeune attaquant. Sur le penalty, Ezekiel ne réclamait pas l’exclusion de Padt. "La jaune ou la rouge, c’est pareil. Ce qui importait, c’était le penalty. C’est dommage de l’avoir manqué mais cela n’a pas porté à conséquence."

Hier, le Standard s’est rassuré à Gand après un mois d’octobre très compliqué. "Il fallait absolument renouer avec la victoire après six matches sans succès. Si nous perdions à Gand, la série noire se serait prolongée et nous aurions perdu notre leadership." Un leadership important aux yeux des Standardmen. "Effectivement, à nos yeux, c’est primordial de rester en tête. Cela nous permet de maintenir la pression sur nos adversaires et c’est toujours plus facile de se concentrer et d’aller de l’avant quand on est devant."

En deuxième période, Ezekiel, voulant récupérer le ballon, est arrivé pieds en avant devant Padt. "Je ne sais pas si je l’ai touché, il faut que je regarde les images. Je ne voulais en tout cas pas lui faire mal."

Désormais, les Liégeois vont se concentrer sur la réception de Salzbourg pour le match de la dernière chance en Europe. "Nous allons nous reposer et travailler très dur pour essayer de remporter notre premier match en Europa League."