Francesco Carcela, le père de Mehdi, a lui aussi perdu conscience quelques minutes

Lorsque Mehdi Carcela s’est effondré sous la puissance du coup qu’il venait de recevoir, c’est tout un stade qui s’est tu, ce sont des centaines de milliers de téléspectateurs qui ont retenu leur souffle. La suite, on la connaît. Comme d’autres, Francesco Carcela, était devant un poste de télévision…

Qu’avez-vous pensé au moment du choc ?

“C’est bien simple, je me suis dit qu’il était mort. Comment ne pas y penser quand on voit comme il est tombé ? J’ai discuté avec des médecins ce matin et eux aussi ils m’ont dit qu’ils le croyaient mort vu le coup qu’il avait reçu.”

Votre réaction ?

“Je suis quelqu’un de cardiaque. J’ai cru que j’allais faire un infarctus. J’étais vraiment choqué. Je me suis d’ailleurs évanoui un instant. Je suis allé aux toilettes pour pleurer. Et j’ai de suite pensé au coureur cycliste qui est décédé récemment.”

Les premières nouvelles vous sont parvenues comment ?

“Je les ai entendues à la télévision bien sûr, ils disaient qu’il s’était réveillé, c’est l’essentiel. Le reste, je m’en fous, le match, l’argent, etc. L’important, c’est qu’il aille bien. J’ai directement pris la voiture et je suis allé à Genk. C’était la sienne d’ailleurs, une automatique. J’étais tellement sous le choc que j’ai failli faire un accident, je n’ai pas l’habitude.”

Que s’est-il passé quand vous l’avez vu ?

“Quand je suis arrivé, il était à moitié éveillé. Il m’a de suite regardé et il m’a dit homme, pour dire qu’il était un dur si on veut.

Vous n’avez pas peur pour la suite de sa carrière ?

“Non, c’est vrai que c’est un dur. D’ailleurs, il râlait car le Standard avait perdu. Il disait qu’il voulait jouer samedi mais ce n’est pas possible bien sûr. Alors, il a dit qu’il voulait voir les autres joueurs, pour les motiver pour la finale.”

Quid de la décision de l’arbitre ?

“Le match s’est joué sur ça. Je pense qu’il ne l’a pas fait exprès, enfin j’espère. Mais je ne pardonne pas la décision de l’arbitre ni le coup du joueur.”

On a pu voir que Mehdi était apprécié de tous…

“C’est vrai, j’ai été très étonné des réactions de certains, de Van Damme notamment. Le voir si choqué, un grand gars comme ça ! J’ai vraiment vu que, dans le groupe, on l’appréciait. Tout le monde a pris de ses nouvelles au Standard.”

Qu’avez-vous envie de dire aux supporters du club ? Ou à d’autres ?

“J’aimerais vraiment dire qu’il faut respecter le choix de Mehdi pour l’équipe nationale du Maroc. Moi-même je n’étais pas d’accord mais il a fait ce choix alors que personne n’était d’accord. Rien que pour ça, il faut avoir des c… Aujourd’hui, il se sent parfois comme le mal-aimé.”



© La Dernière Heure 2011