Guillaume Hubert a appris mardi sa titularisation.

Titularisé entre les perches liégeoises à la place de Jean-François Gillet, Guillaume Hubert affichait un grand sourire au moment d’évoquer le large succès du Standard.

"J’ai appris que j’allais jouer mardi, expliquait le dernier rempart des Rouches. Lundi, Philippe Vande Walle avait évoqué la possibilité. Le coach m’a appelé dans son bureau mardi. Il m’a demandé si j’étais prêt à jouer. J’ai répondu oui et que je n’attendais que cela. Je n’ai pas vraiment parlé de cela avec Jean-François Gillet. J’imagine qu’il devait être déçu. C’était mon premier match européen et j’avais très envie d’être là. Tout cela s’est transformé en énergie positive. On ne peut pas dire que j’ai eu beaucoup de boulot, mais j’ai bien fait mon travail. Pour moi l’objectif est de rester numéro 1 et pour cela je dois poursuivre mon travail. Mon père m’avait dit de prendre ce match comme un autre. Cette titularisation me conforte dans le fait que j’ai effectué le bon choix en restant au Standard. Si j’étais parti, rien ne m’aurait garanti que j’allais joueur. Gagner au Celta Vigo ? Oui c’est possible, on a bien réussi à prendre la mesure du Panathinaikos dans son stade."

Aleksandar Jankovic expliqua son choix de titulariser Guillaume Hubert : "Il est mentalement fort et il s’entraîne bien. Il a été précis dans ses interventions. C’est un privilège d’avoir deux bons gardiens dans mon noyau. Pourquoi le titulariser aujourd’hui ? Je voulais le voir dans un contexte chaud…"


Cissé : "J’ai sans doute tiré trop fort…"

Alors que la vitesse de son tir victorieux a été flashée à 101 km/h, Ibrahima Cissé demeurait calme au moment de parler de la victoire du Standard.

"Tout le monde me dit que je dois plus souvent tenter ma chance de loin. Ici, cela m’a réussi. J’ai directement pensé à Réginal Goreux car je suis souvent avec lui et il me donne des conseils. J’ai souffert d’une crampe après mon but. J’ai sans doute tiré trop fort. (rires) "