Premier transfert du Standard cet été (prêté un an par Saint-Trond, avec option d’achat), Alessandro Iandoli profite du stage à Hoenderloo pour peaufiner son intégration dans le groupe de Guy Luzon. Présentation.

"Je me suis directement bien adapté. J’ai été très bien accueilli par le groupe. J’avais déjà joué avec Reza et Ngawa. Les autres, je les connaissais en tant qu’anciens adversaires. Il y a beaucoup de bons joueurs dans ce noyau et je me suis souvent demandé pourquoi le Standard n’avait pas terminé plus haut", commente le back gauche de 29 ans. "Par rapport à mes clubs précédents, c’est plus intensif ici, mais cela se passe bien. Tout le monde est toujours à 100 % dans les duels, le pressing, etc. Il faut donc se faire respecter et montrer au coach qu’on a le niveau."

Vous pensez avoir le niveau du Standard ?  

"Oui, sinon je n’aurais pas signé. J’avais d’autres propositions, surtout en Hongrie car j’y ai joué une bonne saison. Mais quand Roland Duchâtelet m’a proposé de venir au Standard, j’ai directement accepté. Une telle occasion ne se présente pas deux fois…"  

Pourtant, mi-janvier, le Standard vous avait déjà demandé de venir pour finir la saison.  

"Oui, mais on était bien occupés avec Ujpest, où je me sentais très bien. Je ne voulais pas partir en cours de saison. Si j’ai passé quelques jours à l’Académie durant le mois de décembre, ce n’était pas pour y passer un test, mais parce qu’on était en congé et que je voulais entretenir ma condition tout en découvrant les installations, etc. Et pas avec l’idée de venir ici cet été."  

Vous êtes souvent prêté. Vous ne voulez pas plus de stabilité ?  

"Il n’y en a pas dans le foot. Je ne me plains pas de ma situation. Je vois cela comme autant de nouveaux challenges, de nouvelles expériences… J’essaie de tirer le maximum de chaque situation. Je suis très heureux d’être au Standard, un grand club, très professionnel. Et, pour moi, ce sera l’occasion de découvrir la Coupe d’Europe."  

Où la concurrence sera rude avec Van Damme.

"Van Damme est super bon et il agit en vrai capitaine. Comme lui, je suis un back offensif, j’ai donné six assists la saison passée. Je suis ambitieux, je vise plus haut qu’une place sur le banc… mais je sais aussi qu’on progresse aux entraînements. Dans le foot, cela peut aller vite. La saison sera longue, il y aura beaucoup de matches. Je ne me fixe pas un objectif en nombre de matches joués, je vais donner le maximum et laisser le coach faire ses choix. Je ne veux pas avoir de regrets en fin de saison."