Gafar Liameed, l’ex-présidentde l’attaquant rouche, lanceun message à un joueur en baisse de régime

LIEGE Depuis le début des playoffs 1, Imoh Ezekiel semble avoir perdu de sa superbe ainsi que du crédit aux yeux de Mircea Rednic. À deux reprises (Zulte et Anderlecht), le Roumain n’a pas hésité à se priver de son meilleur buteur.

Dimanche dernier à Anderlecht, le Nigérian semblait affecté par sa situation. Présent en Belgique pour quelques jours, Gafar Liameed, président de l’Académie 36 Lion FC dont est issu Imoh Ezekiel, a réconforté son protégé tout en le secouant.

“Il n’était pas au courant de ma visite. Il m’a juste vu après le match d’Anderlecht. J’ai alors discuté avec lui car je n’étais vraiment pas content de ce qu’il avait montré.”

Pourtant, le Nigérian n’a eu que 35 minutes pour s’exprimer. “Mais c’est largement assez pour faire la différence et montrer ses qualités. Ok, Imoh était frustré et déçu de ne pas avoir débuté le match. Or c’est quand on fait appel à lui qu’il doit se donner à 200 %.”

Selon son ex-président, Ezekiel en aurait gardé sous la pédale. “Je lui ai dit après le match qu’il ne s’était donné qu’à 70 %. Il a compris le message. Je peux vous dire que dimanche face à Bruges, Imoh aura la rage de vaincre. Je lui ai dit de rester lui-même. C’est comme ça qu’il est le meilleur.”

Depuis plusieurs semaines, Imoh Ezekiel semble touché par un mal-être. Quand il n’est pas sur le banc, Ezekiel est régulièrement remplacé à l’heure de jeu sans avoir été décisif. “Imoh, sa nourriture, c’est le football. À Anderlecht, on l’a privé de repas. Il était donc frustré. Par ailleurs, il me dit qu’il court souvent dans le vide et que ses partenaires ne jouent plus avec lui comme c’était le cas auparavant. Je l’ai en effet remarqué. Depuis plusieurs semaines, seul William Vainqueur joue encore sur les qualités d’Imoh qui sont la percussion et la profondeur.”

Il y a quelques semaines, Mircea Rednic déclarait qu’Imoh Ezekiel n’était pas totalement rétabli de sa blessure au genou. “Je connais bien Imoh et je lui parle souvent. Je lui ai demandé au début des PO1, s’il souffrait toujours, il m’a répondu que non. Il est donc bien à 100 %.”

Au Nigeria, Gafar Liameed suit toutes les rencontres de son protégé sur le Net. Imoh Ezekiel a porté le Standard sur ses jeunes épaules comme l’aime à le rappeler son ancien président. “Je crois pouvoir dire qu’Imoh a largement contribué au redressement du club. Sans ses quinze buts, le Standard ne serait peut-être pas en PO1. Il a tiré l’équipe vers l’avant.”

© La Dernière Heure 2013