Pour Ishak Belfodil, il est hors de question que les Rouches s’enflamment.

Après la déroute à Ostende, et comme souvent depuis son arrivée dans notre compétition, Ishak Belfodil ne fuyait pas ses responsabilités.

"Ce n’est pas la première fois qu’on est obligé de courir après le score. On est déjà revenu plusieurs fois mais cela ne marchera pas tout le temps. On doit être plus constant."

Constants, les Liégeois l’ont été jeudi soir à Athènes lors d’un match référence tant attendu. "On a réalisé une grosse performance mais tout n’était pas parfait. Il faut tout de même reconnaître que ce n’est pas donné à tout le monde de venir gagner ici.", reconnaissait l’Algérien après la rencontre. Mais ce dernier, qui se laisse rarement prendre par les émotions, mettait en garde.

"Ce qu’on a fait, c’est bien mais il faut rester lucide. On reste tout de même sur deux défaites de rang en championnat et il faut rectifier le tir immédiatement."

En s’imposant à Athènes, le Standard s’est replacé dans la course à la qualification et s’est offert le luxe de disputer une finale à Vigo le 24 novembre prochain. "Cela, c’est de la théorie. Place d’abord à la pratique avec la réception de Mouscron", concluait Belfodil.