Aleksandar Jankovic a encensé Belfodil juste avant le choc face à Bruges.

Cette semaine, Aleksandar Jankovic a dû procéder à un travail psychologique avec deux joueurs déçus d’être passés à côté de leur rêve anglais : Ishak Belfodil et Ibrahima Cissé.

Le transfert non réalisé ayant fait le plus de bruit était évidemment celui de Belfodil à Everton. Fin communicateur, Aleksandar Jankovic n’a pas hésité à encenser son meneur de jeu algérien 48 heures avant le coup d’envoi d’un choc d’une importance capitale dans la course au Top 6 contre Bruges.

"Cette semaine de stage a été riche en enseignements pour moi. Mais ce que je retiendrai surtout, c’est la mentalité affichée. Car en Espagne, on a assisté à quelque chose de rare en football : l’investissement et l’état d’esprit ultra-positif d’un joueur en pleines négociations pour un transfert. Ishak Belfodil doit être félicité pour la façon dont il a géré les événements. Croyez-moi, quand des montants comme ceux qui ont été évoqués le sont, ce n’est pas simple."

Comme nous l’écrivions ce vendredi, le coach a confirmé que le numéro 10 des Rouches était bien dans ses baskets.

"C’était une semaine pour le moins agitée et il a su garder son calme et ne rien laisser transparaître au niveau des émotions. C’est simple, tout le groupe a grandi aux côtés de lui durant cet épisode. Pas un instant, nous n’avons senti qu’il était perturbé. Il a gardé la même concentration, la même abnégation au travail et la même générosité. Ce n’est pas pour rien qu’il a demandé à jouer contre Dortmund. Ishak a montré qu’il était solide mentalement."

Aleksandar Jankovic en est persuadé, l’état d’esprit de l’ancien joueur de l’Inter rejaillira sur le reste du groupe et donc sur Ibrahima Cissé, lui aussi passé à côté d’un passage en Angleterre (Fulham).

"C’est un exemple que tout le monde doit suivre. Son attitude doit avoir boosté tout le monde. C’est une période délicate dans n’importe quel club. Les agents mettent de la pression et il y a de l’intérêt mais de manière générale, je suis satisfait de la mentalité affichée par le groupe. Je sais aussi bien qu’il reste encore dix jours de mercato."


"Il n’y a pas un système qu’il ne connaisse pas"

Cette deuxième partie de saison devrait être marquée par l’arrivée du nouveau système à trois défenseurs à Sclessin. Un système que Jankovic essaie de mettre en place depuis son arrivée et qu’il a peaufiné durant le stage en Espagne. Ce dimanche face à Bruges, les Standardmen pourraient bien s’aligner dans un nouveau dispositif tactique.

"Le plus important reste évidemment l’animation", assure Jankovic.

Dans ce système avec trois défenseurs, Ishak Belfodil devrait encore bénéficier de la liberté accordée par le coach.

"Il en aura toujours. Ishak est un joueur très intelligent d’un point de vue tactique. Il n’y a pas un système qu’il ne connaisse pas et dans lequel il ne puisse s’inscrire. S’il faut consentir à des efforts défensifs suite à son travail offensif, le groupe le fera sans aucun problème."