Face au leader Brugeois, les Liégeois doivent bien débuter l’année.

Ce dimanche, les Standardmen entameront un triptyque qui pourrait s’avérer décisif sans la course au Top 6 et donc aux playoffs 1.

Après avoir perdu bêtement quatre unités contre Lokeren et à Saint-Trond pour les deux dernières sorties de 2016, les troupes de Jankovic se doivent de rattraper les points perdus à la faveur des trois prochains matches contre Bruges, à Eupen et Anderlecht.

"Tout le monde a hâte de redébuter la compétition", assure le coach, Aleksandar Jankovic. "On ne dort pas bien depuis notre match nul à Saint-Trond. Ce match a d’ailleurs conditionné notre état d’esprit tout au long de cette trêve hivernale."

À en croire le technicien serbe, les Liégeois sont prêts à frappe un grand coup dès ce dimanche après-midi. "Avec tout le respect qu’on a pour Bruges et Michel Preud’homme, on est motivé et on fera tout ce qui est en notre pouvoir pour débuter l’année civile au mieux."

Jankovic est néanmoins conscient que l’obstacle brugeois sera particulièrement compliqué à franchir. "Bruges est une machine bien huilée dont les réglages sont parfaits. Les Brugeois ont des automatismes et présentent une bonne stratégie ainsi que de grandes qualités individuelles. Même dans son recrutement, le Club est bon. C’est une équipe en pleine confiance que nous allons affronter. Mais de notre côté, on a bien bossé durant le stage et cette semaine. La confiance nous habite également."

Ce match, les Liégeois l’auront préparé dans des conditions particulières puisque les terrains naturels de l’Académie étaient tous enneigés. "Il faut saluer le travail de l’équipe d’intendance qui a dégagé les synthétiques. Nous avons également pu bénéficier du terrain indoor. Nous n’avons donc pas été perturbés."