Ron Jans s’attend à un match compliqué demain : “Le Standard, c’est un peu l’Anderlecht de Mons”

Ron Jans et ses joueurs le savent : la victoire contre Anderlecht il y a quinze jours ne suffit pas. Le Standard n’est toujours que 9e au classement général, c’est-à-dire loin du Top 3 qu’il s’est fixé comme objectif final. Et les supporters attendent une série de bons résultats, si possible avec la manière, pour être convaincus qu’ils ne sont pas repartis pour une saison de transition.

Les Standardmen doivent donc confirmer demain à Mons en allant chercher les trois points.

“Le derby est aussi crucial que le Clasico, confirme Ron Jans. “Pour remonter dans le Top 6, il est nécessaire de gagner à Mons. C’est possible, mais ce ne sera pas facile. Mons est une bonne équipe, qui aime attaquer. Ils sont un peu dans la même situation que nous. Le Standard, c’est un peu l’Anderlecht de Mons.”

Le coach néerlandais s’attend donc à un match engagé. S’il ne pourra pas compter sur Jelle Van Damme ou Réginal Goreux, tous deux suspendus, il aura quand même des gars comme Kanu, Laurent Ciman ou Astrit Ajdarevic pour booster ses troupes sur le terrain.

“Je suis triste pour les absents, qu’ils soient blessés ou suspendus. Mais j’ai confiance dans les joueurs qui sont disponibles. Je suis curieux de voir comment cela va se passer, mais confiant” , commente le coach. “Ajdarevic n’a pas le même jeu que Van Damme, mais il peut remplir un rôle à la Van Damme, dans les duels, le jeu aérien, l’engagement… Kanu ? On a besoin d’un bon Kanu. Je n’ai pas d’autre défenseur comme lui. C’est le genre de joueur qui fait peur aux attaquants adverses. Mais aussi à moi, car on a toujours la crainte qu’il exagère. Je veux terminer les matches à 11, même si on a parfois été meilleurs à 10…”

Un problème de mentalité selon plusieurs joueurs.

“La définition de ce mot est complexe. Ce que je peux certifier, c’est que la volonté a toujours été présente.”

Après, on l’a vu contre Anderlecht, c’est aussi une question de jusqu’au-boutisme et de réussite.



© La Dernière Heure 2012