Le défenseur marocain, Abdelfehta Boukhriss, se montre ambitieux

LIÈGE Arrivé en Belgique vendredi passé, le nouveau défenseur central marocain, Abdelfattah Boukhriss, s’est présenté à la presse hier. Première surprise, le néo-Rouche ne parle pas un mot de français.

“Je comprends votre langue, mais j’ai encore des difficultés à m’exprimer.”

Du Standard, Boukhriss n’en connaissait pas grand-chose. C’est à l’aide d’Internet qu’il s’est renseigné. “J’ai pris connaissance de la grandeur du club. Ce dernier est un grand de Belgique qui a remporté de nombreux titres. C’est assurément un pas en avant dans ma carrière.”

Un pas ou une passerelle ? À 24 ans, Abdelfattah Boukhriss va vivre sa première expérience en Europe.

“Comme n’importe quel joueur, j’aspire à jouer un jour dans un grand championnat. Auparavant, je vais veiller à me faire une place au Standard et à aider le club à remporter des titres car c’est bien pour cela que je suis venu ici.”

Si ce sont les Rouches qui ont remporté la palme, Abdelfattah Boukhriss a tout de même été approché par d’autres clubs, dont La Gantoise.

“Les Buffalos ont manifesté leur intérêt il y a un peu plus d’un mois et ont soumis une offre au club. Par après, le Standard est entré dans la danse. Pour Abdelfattah, entre le Standard et Gand, il n’y avait pas photo” , précise l’agent du joueur, Yassine Chadi, qui servait également de traducteur.

Samedi dernier, le Marocain était en tribune et a assisté à la victoire de ses nouveaux coéquipiers face à Westerlo. Il a été séduit par Sclessin. “Je ne m’attendais pas à ce que le stade soit plein pour un match pareil. J’ai vraiment apprécié l’ambiance qui règne dans ce stade. À Rabat, je ne jouais que devant 2.000, voire 3.000 personnes. Par ailleurs, j’ai aimé la prestation de Laurent Ciman qui, pour moi, était le meilleur Liégeois sur la pelouse.”

Défenseur central, Boukhriss peut également évoluer sur le côté gauche.

“Je suis un arrière central gaucher, mais la saison dernière, j’ai déjà évolué à plusieurs reprises au back gauche”, poursuit notre interlocuteur. “Cela ne me pose pas de problème. Je m’alignerai là où le coach aura besoin de moi.”

Avant de débarquer en Principauté, le Marocain a tout de même discuté du Standard avec un de ses compatriotes.

“J’ai joué avec Khalid Fouhami. Nous avons parlé du club et il m’en a dit le plus grand bien. Boussoufa ? Je l’ai côtoyé en équipe nationale, mais c’était avant que le Standard ne s’intéresse à moi. Il m’a tout de même envoyé un message de félicitations.”

Contrairement à ce qui a été annoncé, Éric Gerets n’a pas conseillé le joueur.

“J’ai été appelé par Monsieur Gerets à trois reprises en équipe nationale, mais nous n’avons pas évoqué le sujet de mon transfert au Standard.”



© La Dernière Heure 2011